Rallye Classic : l’éternel challenge de la régularité

Rallye Classic : l’éternel challenge de la régularité

Le «Maroc Classic – La Route du Cœur», dit Rallye Classic, se déroulera cette année du 17 au 24 mars prochain. Placée sous la présidence d’honneur de SAR le Prince Moulay Rachid, la 14ème édition de cette prestigieuse compétition sera marquée par plusieurs nouveautés. Il s’agit notamment de l’utilisation d’un système de chronométrage automatique, de l’organisation d’un stage de formation à «la régularité » ou encore du lancement d’une ligne sportswear «Le Classic». C’est ce que les organisateurs du rallye ont annoncé lors d’un point de presse tenu vendredi 9 février, à Casablanca.
«"Le Maroc Classic" a ses fidèles, voire ses inconditionnels, qui y participent chaque année ou presque depuis sa création en 1993. Ceux qui s’y engagent pour la première fois, vont comprendre pourquoi, car ils vont vivre à leur tour une expérience inoubliable qui leur donnera sûrement l’envie de revenir», a promis Jean-François Ragyes, le créateur de l’événement.
Le «Classic» se déroulera comme un rallye traditionnel avec des étapes, des secteurs de liaison et des épreuves de classement. Mais, à la différence des autres compétitions de ce genre, les épreuves de classement sont basées sur la «régularité» et non sur la «vitesse». Ces épreuves sont appelés «Epreuve de régularité routières» (ERR).    
Les concurrents doivent respecter, sur une distance donnée et au 1/10ème de seconde, la moyenne proposée par l’organisateur. Selon le profil de chaque épreuve, deux moyennes sont proposées, et chaque participant choisit celle qui lui convient le mieux. Le but étant d’être le plus précis possible pour respecter la moyenne choisie. L’avance ou le retard enregistré à chaque point de contrôle « secret » est pénalisé à raison d’un point par 1/10ème de seconde. «Cette  année, nous sommes aussi très fiers du plateau que nous avons réuni, non seulement parce qu’il constitue un nouveau record "maîtrisé" en terme de quantité, mais surtout en terme de qualité : pas moins de 15 Jaguar au départ, 9 Porsche, 7 Apline Renault, 4 Ferrari dont une GTO, autant de Mercedes et d’Austin Healey dans la catégorie "Classic" », se réjouit M. Ragyes. Une épreuve identique en tous points au principe du «Rallye Classic» est organisé, en parallèle, pour les voitures GT modernes (construites à partir de 1981). Nommée «Rallye Prestige», cette épreuve bénéficiera d’un classement séparé. 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *