Rallye du Portugal : Ogier en tête de la WRC

Rallye du Portugal : Ogier en tête de la WRC

Sébastien Ogier a retrouvé le goût de la victoire et conforté son avance en tête du Championnat du monde WRC, en remportant dimanche le Rallye du Portugal, 6e manche sur 13, devant son nouveau dauphin Thierry Neuville.


Avec ce 40e succès de sa carrière en WRC, obtenu au volant d’une Ford Fiesta de l’écurie britannique M-Sport, le quadruple champion du monde en titre arrache au passage son 5e sacre sur la terre portugaise, égalant le record établi par le légendaire Markku Alén 30 ans auparavant. En tête depuis samedi à la mi-journée, le Français a ensuite sereinement défendu son avantage pour boucler la dernière des 19 épreuves spéciales disputées sur les pistes du nord du Portugal avec une marge de 15 sec 6/10 sur la Hyundai i20 de Neuville.

«C’est fantastique de remonter sur la plus haute marche du podium. La voiture était parfaite, c’est vraiment le résultat d’un effort de toute l’équipe», a déclaré Ogier à l’arrivée. L’Espagnol Dani Sordo, coéquipier de Neuville chez Hyundai, a terminé au 3e rang du classement général, à une minute du vainqueur.
Devant des milliers de spectateurs massés de chaque côté de la célèbre bosse qui marque la fin du tracé de Fafe, c’est la Fiesta de l’Estonien Ott Tänak, 4e au général, qui a réalisé le meilleur temps de la «power-stage», synonyme de points bonus, juste devant Neuville.
Ogier, 33 ans, 5e dans cette ultime spéciale, compte désormais 128 points au Championnat du monde des pilotes, contre 106 pour le Belge, placé en embuscade après ses deux victoires consécutives en Corse puis en Argentine le mois dernier.

«J’ai fait de mon mieux mais ça n’a pas suffi. Les Fiesta ont globalement été plus rapides ce week-end. C’est quand même une belle opération pour le Championnat», a réagi Neuville, satisfait de prendre la 2e place du classement des pilotes à Jari-Matti Latvala, désormais 3e avec 88 points.

Au championnat des constructeurs, l’écurie privée M-Sport profite donc de la victoire d’Ogier pour accroître son avance sur Hyundai (199 points contre 173), malgré le double podium de la marque coréenne. Ogier avait bien lancé sa saison en remportant le Monte-Carlo, mais avait ensuite dû se contenter de trois podiums en Suède (3e), au Mexique (3e) et en Corse (3e), avant de terminer 4e en Argentine, sans même avoir été à la bagarre pour la victoire. Nettement plus satisfait du comportement de sa voiture au Portugal, il pointait vendredi soir au 3e rang du général à seulement cinq secondes de Tänak, leader à ce stade de la course. Il a suffi d’une faute de l’Estonien samedi matin pour que la route se dégage devant son chef de file, qui a géré le reste de la course sans prendre trop de risques. Ogier a tout de même été le pilote le plus performant, en signant cinq temps scratch sur l’ensemble de l’épreuve, soit un de plus que Neuville.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *