Réduction des émissions de CO2 : Ford atteint son objectif plus tôt que prévu

Réduction des émissions de CO2 : Ford atteint son objectif plus tôt que prévu

L’introduction d’une technologie qui permet l’application de la peinture «wet on wet» et élimine le four de séchage dans un plus grand nombre d’usines a considérablement réduit la consommation d’énergie tout en maintenant la qualité.

Ford performe. En effet, le constructeur américain a annoncé récemment avoir atteint son objectif de réduction des émissions de CO2 provenant de la fabrication et ce, huit ans plus tôt que prévu. Selon le 19ème rapport sur le développement durable, la firme a ainsi réduit les émissions globales de dioxyde de carbone de l’entreprise de 30% par véhicule. La réduction globale des émissions de CO2 provenant de la fabrication de plus de 3.400 kg entre 2010 et 2017, soit l’équivalent des émissions de gaz à effet de serre de plus de 728.000 véhicules particuliers conduits pendant un an. «Nous avons apporté plusieurs améliorations à nos opérations de fabrication – de l’éclairage que nous utilisons à la consolidation des usines – qui ont toutes contribué à réduire considérablement notre empreinte CO2», souligne Bruce Hettle, vice-président Manufacturing and Labour Affairs de la marque. Le constructeur attribue ces résultats aux économies d’énergie et à des changements dans ses usines de fabrication, notamment en installant plus de 100.000 appareils d’éclairage LED et en modernisant les opérations de peinture. Pour Andy Hobbs, directeur du Bureau de la qualité environnementale, «l’introduction d’une technologie qui permet l’application de la peinture «wet on wet» et élimine le four de séchage dans un plus grand nombre d’usines a considérablement réduit la consommation d’énergie tout en maintenant la qualité». Autre technologie utilisée pour la réduction de la consommation d’énergie, celle de la lubrification en quantité minimale.

Le constructeur américain explique qu’ un outil d’usinage est lubrifié avec une très petite quantité d’huile qui est pulvérisée avec un brouillard finement atomisé directement sur le bout de l’outil, au lieu d’une grande quantité d’un mélange d’eau-liquide de refroidissement.

Energies renouvelables : 11 milliards de dollars et 40 modèles hybrides d’ici 2022

La marque a également annoncé qu’elle travaille actuellement sur d’autres objectifs. La prochaine étape consiste à accroître l’utilisation des énergies renouvelables tout en maintenant son efficacité énergétique. De même, Ford continuera à mettre l’accent sur la réduction des émissions des véhicules en respectant ses engagements en matière de réduction de CO2 conformément à l’Accord de Paris sur le climat.

Dans cette perspective, l’entreprise investit 11 milliards de dollars pour mettre en circulation 40 modèles de véhicules hybrides ainsi que des véhicules entièrement électriques d’ici 2022.

Mobilité durable mais pas seulement ..

En 2018, Ford a lancé son programme Driving Skills for Life «pour Elle’» en partenariat avec l’Université Effat de Jeddah. «Ce programme unique en son genre est axé sur la formation des femmes à la conduite, suite au décret royal de lever l’interdiction aux femmes d’obtenir un permis de conduire dans le pays», précise la marque automobile.  Ainsi, pas moins de 250 étudiantes ont profité de conseils d’experts pour une meilleure compréhension des pratiques de conduite sécuritaires.

Autre volet, celui de l’électrification, Ford est l’un des fondateurs d’Ionity, une joint-venture paneuropéenne pour développer un réseau de recharge rapide pour les véhicules électriques. L’objectif étant de construire 400 stations de recharge rapide dans les principaux sites européens d’ici 2020, avec une capacité de charge de 350 kW.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *