octobre 20, 2018

 

Renault : 2,1 millions de voitures vendues dans le monde au 1er semestre 2018

Renault : 2,1 millions de voitures vendues dans le monde au 1er semestre 2018

La marque Dacia a écoulé 281.225 véhicules (+14,6%), soit un record de ventes pour un semestre en Europe et détient une part de marché de 2,9% (+0,3 point).

2,1 millions de véhicules vendus. C’est le chiffre record enregistré par le Groupe Renault sur la vente de ses véhicules au premier semestre 2018.  Dans le détail, les immatriculations mondiales de véhicules particuliers et des véhicules utilitaires du Groupe Renault, y compris Lada, Jinbei, Huasong, ont enregistré une hausse de 9,8%. Ainsi, la part de marché de l’entreprise est désormais à 4,3%. Ainsi les marques Renault et Dacia établissent un record de ventes sur un semestre, avec respectivement plus de 2,06 millions, 1,37 millions et 378.095 immatriculations enregistrées. Dans ce sens, les ventes de Lada sont en amélioration de 24%. Celles de Renault Samsung Motors ont par ailleurs fléchi (26,9%). A partir du 1er janvier 2018, le Groupe Renault a également intégré les volumes de Jinbei et de Huasong qui s’élèvent à plus de 85.000 véhicules vendus. Thierry Koskas, membre du comité exécutif, directeur commercial Groupe Renault, a souligné que «pour la 3e année consécutive, nous avons battu un record de ventes avec près de 2,1 millions de véhicules sur un premier semestre. En Europe, le Groupe continue de gagner des parts de marché et à l’international, nous enregistrons de très bonnes performances, notamment en Amérique latine, dans la région Eurasie et en Afrique».

Sur le continent européen, les ventes du Groupe sont en augmentation de 4,4% sur un marché en croissance de 2,8%, soit 1,07 million de voitures vendues au 1er semestre. A elle seule la marque Renault comptabilise une hausse de 1,1% avec une part de marché qui s’élève à 8,1%. La marque Clio 4 est le 2e véhicule le plus vendu sur le continent. Pour sa part, Captur est le 1er crossover de sa catégorie et Scenic le 1er véhicule le plus vendu de sa catégorie, à en croire le Groupe. Sur le segment des véhicules électriques, Renault enregistre une part de marché de 21,9%. Les volumes de ventes sont en augmentation de 11,6%. «Celles de ZOE augmentent de 1,1% et Kangoo Z.E. de 125% et détient désormais 38,9% de part sur le marché du véhicule électrique utilitaire où il demeure leader», selon le groupe automobile. Dans le même sens, la marque Dacia a écoulé 281.225 véhicules (+14,6%), soit un record de ventes pour un semestre en Europe et détient une part de marché de 2,9% (+0,3 point).

Le groupe attribue cette augmentation à la performance de Sandero phase 2 et du nouveau Duster qui enregistre en 6 mois près de 63.900 immatriculations. En Afrique-Moyen-Orient-Inde, les immatriculations du Groupe ont connu une baisse de 4,5%, sur un marché en hausse de 10,1%.

En Iran par exemple, les ventes ont diminué de 10,3% avec une part de marché de 8,1% (-2,3 points). En Inde, tout en demeurant la première marque automobile européenne, Renault a vu ses ventes baisser de 25,4% dans un marché très concurrentiel, précise le constructeur français. Par contre au Maghreb, les ventes du Groupe sont en hausse de 12,4% sur un marché en amélioration de 7%. Enfin, la part de marché du Groupe s’établit à 44,8%, en hausse de 2,1 points.

Renault Maroc enregistre 41,8% de part de marché en juin

La société détient une part de marché de 41,8% en juin pour les véhicules particuliers et les véhicules utilitaires. Ainsi, 6.067 véhicules ont été livrés au 6ème mois de l’année. «Le Groupe Renault concrétise sa place de leader depuis le début de l’année avec un mois de juin toujours exceptionnel», indique Renault Maroc.

Par marque, Dacia détient 28% de part de marché sur le mois de juin. Avec 4.067 livraisons, elle enregistre une augmentation en part de marché de 1,6 point par rapport à juin 2017. Renault se positionne toujours derrière Dacia sur le marché automobile marocain avec une part de marché de 13,8% en juin. Elle clôture le mois de mai avec 2.000 unités livrées et une part de marché de 13,8%, ce qui représente une baisse de 1,6 point par rapport à 2017, mais maintient la marque au losange à la deuxième place du podium après Dacia, précise la société automobile.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *