Renault Koleos : Le missionnaire

Renault Koleos : Le missionnaire

Quelques mois après avoir été essayé par la presse mondiale dans les environs de Fès, le Koleos revient sur les terres du Royaume. Mais cette fois, pour y être vendu.
Il a donc fait l’objet d’une conférence de presse principalement animée par Frédéric Posez, directeur marketing de Renault Maroc. Ce dernier, parlant du Koleos comme «un véhicule de conquête», a rappelé qu’il a été dessiné en France par Renault, développé au Japon par Nissan et fabriqué en Corée par Renault Samsung Motors.
Qu’à cela ne tienne, le premier SUV de Renault est loin de faire pâle figure. Il a d’abord une ligne agréable à regarder et un faciès sobrement emprunt d’agressivité. L’arrière se veut doublement «identitaire» puisqu’il met en relief le losange de Renault et rend identifiable ce 4×4 au premier coup d’œil. On remarquera aussi combien le Koleos s’est conformé à l’habit –pour ne pas utiliser l’anglicisme «dress-code»– propre aux petits baroudeurs. Il adopte ainsi des barres de toit métalliques, une garde au sol élevée, ainsi qu’une plaque de protection sous les boucliers avant et arrière. Même son hayon dispose d’une double ouverture, ce qui facilite les chargements express des petits objets. Les grands bagages profiteront, eux aussi, d’un coffre dont le volume varie entre  450 à 1.380 dm3, selon que l’on rabat ou non la banquette.
L’espace habitable se veut généreux et encore plus pratique avec son aménagement, proche de celui d’un monospace. Rangements abondants, modularité des sièges et cascade d’équipements sont à l’avenant. Ainsi, dès la finition de base (Expression), le Koleos reçoit notamment le double airbag, l’ABS avec répartiteur, la climatisation, la carte d’accès et de démarrage Renault ou encore l’autoradio à lecteur CD.
Bref, tous les ingrédients nécessaires pour satisfaire les desiderata de la clientèle féminine, comme pour faire voyager confortablement une famille. Mais seulement. Sont également ciblés par le Koleos les clients professionnels, qu’ils soient des jeunes managers qui font beaucoup de route, où carrément des techniciens appelés à se rendre sur des chantiers et évoluer sur piste. A ces gens-là, le Koleos propose d’intéressantes aptitudes off-road. Merci à l’ingénierie de Nissan qui lui a tout simplement greffé l’excellente transmission «All mode 4x4i» du cousin X-Trail. C’est donc un 4×4 qui peut aussi évoluer en mode deux roues motrices. Et en attendant l’arrivée du Diesel 2.0 dCi de 150 chevaux dans quelques mois, le Koleos n’est disponible actuellement qu’en essence, en l’occurrence le 2.5 l de 170 chevaux, dont la grosse cylindrée et le couple (226 Nm) ne sont pas de trop pour faire bouger ce petit colosse, surtout en franchissement. Et bien qu’il puisse s’aventurer sur des terrains un peu difficiles, le Koleos reste plus prédestiné à un usage urbain et extra-urbain. Dans ce dernier contexte, il pourra alors compter sur une consommation assez modérée, soit 8 l/100 km.
Tout cela a de quoi «accrocher» de nouveaux clients. Et, bien évidemment, c’est ce que veut Renault Maroc, qui cherche de plus en plus à se démarquer sur le marché national. C’est d’ailleurs dans ce sillage –et à l’occasion du lancement du Koleos– que la filiale locale du losange a annoncé une nouvelle prestation, à savoir une assistance-remorquage sur tout le territoire national. Seront concernés tous les véhicules Renault neufs ou acheté récemment et ayant donc une garantie encore en cours. Une première au Maroc ! Reste enfin à remarquer une chose : le Koleos arrive plutôt tardivement sur son segment –celui des 4×4 compacts–, où les références sont principalement japonaises et coréennes. Une délicate mission dans laquelle il pourra compter sur des tarifs très compétitifs oscillant respectivement et pour ses trois finitions (Expression, Dynamique et Privilège) entre 289.000 DH, 328.900 DH et 362.900 DH.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *