Renault Laguna III : Familiale la plus satisfaisante en Allemagne

Renault Laguna III : Familiale la plus satisfaisante en Allemagne

Les résultats de la dernière enquête de satisfaction menée en Allemagne par l’organisme indépendant JD Power & Associates sont sans appel : Daihatsu coiffe toutes les marques au classement ! Avec un score de 843 points (sur 1.000 possibles), cette marque japonaise est talonnée par deux labels ex aequo (835 pts) Alfa Romeo et Mercedes-Benz, puis BMW (834 pts) en troisième place. Une belle reconnaissance pour ce constructeur nippon affilié au groupe Toyota et qui arrive à ce résultat pour la première fois. On rappellera au passage que cette enquête, initiée d’abord sur le marché américain, est régulièrement effectuée en Europe (depuis 2002) sur ses trois marchés majeurs (France, Allemagne, Royaume-Uni) et ce, selon des critères divisés en 4 catégories : la qualité et la fiabilité (22% de la note finale), l’attrait du modèle (34%), les frais d’usage (26%) et la qualité du service (20%). Des critères sur lesquels quelque 16.200 propriétaires allemands de voitures de moins de 2 ans ont donc été interviewés et dont les résultats ont été classés par catégories. Bien évidemment, c’est la Sirion qui est arrivée en tête de la sienne (citadines), alors que dans un segment de grandes berlines, comme celui des routières, c’est Mercedes qui pointe en premier, grâce à sa Classe E. En revanche –et c’est sur cela qu’il importe de se focaliser–, c’est la nouvelle Laguna qui satisfait au mieux les clients du segment M2. La familiale de Renault a donc tout balayé sur son chemin, s’imposant devant les Audi A4, BMW Série 3, Mercedes Classe C et autre Passat. Au passage, la Laguna III permet à son constructeur de grimper dans la hiérarchie en entrant dans le Top 15, alors qu’il était au fond du classement, il y a tout juste quelques années. Mais surtout, en enregistrant un très faible taux de pannes, la Laguna III atteint pleinement son objectif «qualité», fixé par Carlos Ghosn dans le cadre de son plan stratégique «Renault Contrat 2009», à savoir figurer dans le Top 3 de sa catégorie. Un objectif sur lequel s’était engagé un certain Patrice Ratti, qui bien avant sa nomination à la tête de Renault Maroc, avait été en charge du «Programme Haut de Gamme» au sein de Renault depuis 2006. Un homme qui avait démarré sa carrière chez Renault en 1981 (en tant qu’ingénieur châssis dans l’écurie de Formule 1) et qui, aujourd’hui, mérite vraiment d’être félicité.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *