Renault Maroc : Passation de témoin

Renault Maroc : Passation de témoin

D’un côté, quelques représentants de la presse nationale, principalement des journalistes spécialisés en automobile. De l’autre, des membres du Comité de direction de Renault Maroc à savoir, Régis Picot, (directeur ventes et réseau), Gérald Porcario (directeur marketing), Bruno Veyssade (directeur qualité et services), Bernard Moscatelli (P-dg de RCI Finance Maroc) et Zineb El Jazouli (responsable communication). C’est en présence de tout ce petit monde, réuni la semaine dernière à Casablanca, que Patrice Ratti a, en quelque sorte, passé le témoin à son remplaçant, Jean-Frédéric Piotin.
Avant de passer en revue, chiffres à l’appui, tous les accomplissements réalisés par Renault Maroc durant ces deux dernières années, Patrice Ratti a commencé par faire part de ses sentiments. «Ce n’est pas facile pour moi de quitter le Maroc et ses gens auxquels je préfère dire «au revoir»», a-t-il avoué. «Je n’ai qu’un seul regret, c’est de partir si vite», a-t-il ajouté, avant de donner la parole à son successeur qui, lui, s’est dit «très heureux d’être ici, à titres personnel et professionnel». Ces propos  rapportés, il incombe de revenir sur lesdits accomplissements réalisés par une équipe chevronnée sous la houlette de M. Ratti. D’abord, une part de marché (Renault et Dacia) totale portée de 28,2 en 2008 à 33,8% à fin octobre dernier. Outre le fait qu’une voiture sur trois sort d’un site de Renault Maroc, on apprend aussi que les Dacia Logan et Sandero, ainsi que les Renault Kangoo et Mégane figurent parmi les dix voitures les plus achetées au Maroc en 2010 ! Des performances commerciales auxquelles contribue de façon effective, RCI Finance Maroc, la filiale financière du losange.
Il y a ensuite ce réseau commercial à la capillarité en constante évolution, qui fait qu’aujourd’hui, Renault est présent sur 62 sites répartis sur l’ensemble du Royaume. Un réseau qui, selon son directeur et bâtisseur, M. Picot, devrait encore s’étoffer en 2011, avec, entre autres, l’inauguration d’une nouvelle concession à Meknès, une réimplantation complète à Tétouan, l’extension de plusieurs agences (le réseau secondaire), ainsi que de nouveaux agents dans les villes de Taza, Nador, Témara, Settat et Tiznit. À son tour, M. Porcario est revenu sur le bon démarrage commercial des dernières nouveautés de Dacia et Renault. D’une part, le Duster qui caracole dans les ventes et occupe la première place de son segment, et d’autre part, la Lattitude qui a fait l’objet de 26 livraisons en octobre et 47 autres en novembre. Des chiffres jugés «encourageants et même au-delà des objectifs», selon le nouveau directeur marketing. Autre chiffre plus éloquent, celui de 94%, soit le taux de satisfaction auprès des clients de Renault Maroc. Bruno Veyssade y est pour quelque chose et compte bien non seulement maintenir ce seuil le plus haut possible, mais aussi accroître l’activité du service après-vente. En cela, il compte désormais sur une meilleure accessibilité des opérations d’entretien ou de réparation depuis la disponibilité des produits et forfaits Motrio. Quant à M. Piotin, il n’atterrit par hasard à la tête de Renault Maroc. Du haut de ses 30 années au service du losange, ce professionnel de l’automobile en est à sa 17ème mobilité dans le réseau mondial de Renault. À n’en pas douter, le nouveau DG de Renault Maroc a tous les ingrédients pour réussir dans sa nouvelle mission.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *