Renault Modus 1.5 dCi : Un certain style de vie

Renault Modus 1.5 dCi : Un certain style de vie

Quelques semaines après son lancement par Renault Maroc, le Modus se livre petit à petit à la clientèle marocaine. Une demande presque au compte-gouttes si l’on compare les ventes du Modus par rapport aux autres modèles de la gamme. Normal, puisqu’il s’agit plutôt d’un nouveau type de véhicule et assez décalé avec les voitures traditionnelles.
Cela, bien que le Modus pourrait aisément s’assimiler, aux yeux des acheteurs marocains, à une version ramassée du monospace compact, Scénic. Sa commercialisation intervient au moment où la presse française évoque l’hypothèse d’un échec commercial pour cette Renault comme pour la Peugeot 1007, qui elle, n’a pas encore été lancée au Maroc.
Renault admet que les performances du Modus se situent «nettement en dessous des objectifs» et a même annoncé qu’il allait ramener la production annuelle de ce modèle à 150.000 exemplaires, au lieu des 300.000 initialement prévus. Pourtant, le Modus ne manque pas d’intérêt.
C’est tout, sauf un concept raté, que ce soit esthétiquement ou sur le plan marketing. Car, en France, la petite voiture urbaine et le monospace compact sont deux grandes spécialités nationales qui se vendent bien. Du coup, les conjuguer pour créer un nouveau modèle semble, a priori, une bonne idée. C’est ce qu’a imaginé le génie créatif de Renault, qui était encore sous la présidence de Louis Schweitzer lorsqu’il décida de développer le Modus.
Pour notre part, c’est en ayant fait abstraction de toutes considérations découlant de ces données que nous sommes partis à la rencontre de ce véhicule. Renault Maroc l’a mis à notre disposition durant trois jours, soit suffisamment de temps pour l’apprécier sous toutes les coutures.
A ce propos, dur de formuler une critique négative. Car d’une part, l’appréciation du style reste avant tout une question de goût. D’autre part -et c’est notre avis-, le Modus a été joliment dessiné et non sans originalité. Ses atours sont mis en valeur, à l’avant par de grands projecteurs quasi verticaux et à l’arrière, par des blocs de feux en forme d’escargot. Le profil montre des porte-à-faux courts et un pavillon haut, chutant vers l’arrière jusqu’au hayon qui subit un léger décrochement. Le Modus est long de 3,79 m, tandis qu’il culmine à 1,589 m. Une hauteur qui le rapproche des monospaces compacts et lui permet d’afficher une garde au toit (espace disponible par rapport au plafond) très généreuse.
A son bord, l’impression d’espace est bien réelle même si la largeur habitable au niveau de la banquette mettra plus à l’aise deux adultes que trois. La présentation est gaie, voire originale avec l’instrumentation électronique en position centrale et la qualité d’assemblage plutôt correcte. Dans cette finition «Confort Expression», l’unique retenue par Renault Maroc, le Modus ne manque de rien.
Outre des équipements de sécurité comme les 6 airbags (frontaux, latéraux et rideaux) et le système ABS avec assistance au freinage d’urgence, cette fausse petite offre, aussi la climatisation (manuelle), pouvant réfrigérer la boîte à gants, un autoradio à lecteur CD frontal commandé au volant, des antibrouillards ou encore un ordinateur de bord. Bien entendu, le verrouillage des portières se fait à distance et les lève-vitres sont à commandes électriques comme le réglage des rétroviseurs extérieurs. Tout y est pour faire du Modus un agréable mode de vie automobile… A l’exception de son coffre, trop petit (198 litres) pour accueillir les bagages de toute la famille qui voyage. 
Et sur la route justement, le Modus s’est avéré agréable à conduire servi par un onctueux Diesel. Car, bien qu’il n’affiche qu’une modeste puissance de 65 chevaux, ce 1.5 dCi à rampe commune ne manque pas d’allant avec son couple de 160 Nm. Bien sûr, il ne faut pas espérer atteindre de grandes vitesses avec ce véhicule. Car, au-delà du fait que ce soit dangereux, le Modus n’a pas été pensé pour cela. Non. Son terrain de prédilection est plutôt la ville. Il se faufile, à souhait, à travers les artères de la capitale économique et reste facile à garer. C’est aussi un véhicule dont les trains roulants (suspensions, roues et freins) assurent autant un confort de roulement au passager, qu’une conduite sécurisante dans les situations les plus critiques pour le conducteur (freinage d’urgence, passage en courbe…).

Le verdict :
Dure est la question de se prononcer sur le Modus. Notre jugement est donc mitigé et ce, pour plus d’une raison. Certes, cette Renault est une très bonne voiture, qui ne souffre d’aucun défaut rédhibitoire, malgré son coffre insuffisant. Dans cette version 1.5 dCi, il a aussi l’avantage d’être économique à la pompe… Mais pas à l’achat. Facturé à 177.500 DH, il est loin de faire exploser les bons de commandes chez Renault Maroc. Il faut dire aussi qu’il cible une niche de clientèle. Car, moins volumineux qu’une familiale ou un (vrai) monospace, le Modus est également plus cher que la plupart des autres petits véhicules. Trop coûteux donc pour devenir la deuxième voiture d’un ménage. Reste la femme. Si elle dispose d’un revenu suffisant et croit en un certain style de vie… Renault Modus sera donc l’automobile parfaite pour son «modus vivendi».

La technique :
4 cylindres en ligne. 1.461 cm3. Turbo Diesel par injection common rail. 65 ch de puissance, 160 Nm de couple. Boîte manuelle à cinq rapports. 4,7 l/100 km en consommation mixte. 156 km/h en vitesse de pointe. ABS+AFU (assistance au freinage d’urgence). Jantes en alu et pneus de 15’’.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *