Renault-Nissan : Ghosn optimiste pour Nissan

Le patron de Renault-Nissan, Carlos Ghosn, a fait part de son optimisme pour les ventes de Nissan Motor sur les marchés émergents, malgré un ralentissement sur certains marchés traditionnels comme le Japon ou les Etats-Unis.  «Je suis très optimiste pour les marchés émergents, et je prévois des croissances fortes en Russie, en Inde, en Chine, au Proche-Orient et au Brésil», a déclaré M. Ghosn à des journalistes durant une visite sur le site d’une usine Nissan en Malaisie.
Sur les marchés émergents, Nissan a connu une croissance de 20% (ndlr : depuis le début 2008), a-t-il affirmé.
Carlos Ghosn a cependant annoncé des performances mondiales mitigées pour Nissan en 2008, avec un ralentissement des progressions des ventes au Japon, aux Etats-Unis et en Europe de l’Ouest.
«2007 n’a pas été une année brillante parce que les ventes ont baissé (aux Etats-Unis, au Japon et en Europe), et seuls les marchés émergents ont progressé», a déclaré Carlos Ghosn : «Mais cela nous satisfait, nous avons les produits qui vont nous permettre de gagner du terrain, même si globalement le marché stagne».
«Tous les marchés émergents sont dans le vert et nous ne pensons pas que cela va changer en 2008», a insisté le patron de Renault-Nissan, rappelant qu’à ce jour Nissan a vendu 3,7 millions de voitures lors de son exercice en cours, clôturée fin mars. M. Ghosn a affirmé que Nissan devrait améliorer ses performances dans les 10 pays d’Asie du Sud-Est : «Je ne suis pas inquiet du ralentissement sur l’ASEAN (l’Association des Nations d’Asie du Sud-Est), où nous avions une part de marché de 5% en 2006 et où nous sommes un acteur relativement mineur», a-t-il déclaré, rappelant que la part de marché mondiale de Nissan est de 6%.  Nissan a annoncé en février un bond de près de 27% de son bénéfice net au troisième trimestre de l’exercice 2007/08, grâce à de nouveaux modèles qui ont dopé la demande sur un marché mondial globalement mou. Nissan Motor, troisième constructeur automobile nippon, reste cependant prudent quant à ses résultats pour l’ensemble de l’exercice, estimant que la croissance ralentie et les remous sur les marchés financiers devraient limiter la demande sur le marché américain.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *