Renault Tanger-Med : une usine zéro polluante

Renault Tanger-Med : une usine zéro polluante

Zéro carbone, et zéro rejet liquide industriel telles sont les caractéristiques de l’usine Renault à Tanger qui commencera son activité début 2012, avec une capacité de production initiale de 170.000 véhicules par an. «Renault, conscient des enjeux écologiques et économiques mondiaux à relever, s’appuie sur ses partenaires et sur son savoir-faire industriel pour apporter à l’usine de Tanger une véritable rupture en termes d’impact de la production automobile sur l’environnement», a souligné Jacques Chauvet, leader de la région Euromed Renault, lors de la conférence de presse tenue, vendredi 4 juin à Rabat. Fruit d’un partenariat entre Renault et Veolia Environnement en matière de respect écologique, ce projet permettra de réduire les impacts sur l’environnement en matière d’émissions de CO2 et de rejets de liquides industriels. «Une nouvelle approche industrielle avec un engagement durable génère des exigences de résultats qui demandent d’aller au-delà des solutions classiques», a indiqué Stéphane Caine, directeur des marchés industriels et des nouveaux secteurs d’activités au sein de Veolia Environnement. En ce qui concerne les émissions de CO2, elles sont réduites de l’ordre de 98%, soit environ 135.000 tonnes de CO2 évitées par an. Et cela grâce à l’optimisation des consommations d’énergie et l’utilisation des énergies renouvelables. à ce sujet, Amina Benkhadra, ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement a indiqué : «Ce site industriel constitue un projet pilote pour l’industrie nationale. Il constituera un modèle pour d’autres installations industrielles eu égard à son impact limité sur l’environnement». Cette usine n’émettra en effet aucun rejet industriel liquide et permettra de réduire 70% ses prélèvements en eau pour les processus industriels par rapport à un site industriel équivalent en capacité de production. Ces résultats sont dus à l’optimisation des processus industriels permettant de réduire les besoins en eau et de minimiser les rejets correspondants. Mais aussi grâce à l’utilisation de technologies de pointe conçues par Veolia Environnement pour recycler intégralement les effluents industriels. Plusieurs étapes de traitement permettent de transformer les effluents en eau purifiée (déminéralisée). également présent lors de cette conférence de presse, Ahmed Réda Chami, ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies a indiqué que «ce projet innovant est une première au monde dans le domaine de l’industrie automobile». Puis de rappeler que «cette usine permettra de créer quelque 6.000 emplois directs et 30.000 emplois indirects». Notons d’une part que grâce au développement des énergies renouvelables au Maroc, l’Office national de l’électricité (ONE) assurera 100% des besoins en électricité du site en énergie éolienne et hydrique. D’autre part, l’usine Renault Tanger, dont la production sera dédiée à de nouveaux véhicules développés sur la plate-forme Logan, vise à réduire des consommations du site en énergie thermique de 35 %, soit plus de 40 Gwh au pouvoir calorifique inférieur (PCI) annuel, par rapport à une usine équivalente en capacité de production.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *