Renault : Un chiffre d’affaires de 11,5 milliards DH au troisième trimestre 2018

Renault : Un chiffre d’affaires de 11,5 milliards DH au troisième trimestre 2018

Les immatriculations du Groupe sont en hausse de 8,6% en Europe

Le Groupe doit faire face à un ralentissement de ses immatriculations sur les régions Afrique-Moyen-Orient-Inde (-24,4%) et Eurasie (-5,6%).

Le constructeur automobile Renault confirme ses objectifs de l’année. Selon les données communiquées dernièrement par le constructeur automobile, les immatriculations mondiales, particulièrement de véhicules particuliers et véhicules utilitaires du groupe (y compris Jinbei et Huasong), ont réalisé une hausse de 2,9% au cours du troisième trimestre 2018. Renault a fait ainsi un exploit, dans un marché en baisse de 2,4%. 

Le résultats réalisés par le constructeur automobile en Europe parlent d’eux-mêmes, les immatriculations du Groupe sont en hausse de 8,6% sur un marché qui croît de 0,8%, principalement grâce au succès des modèles du segment B (Clio, Captur) et du segment C (Mégane et Nouveau Duster). Concernant les véhicules électriques, Zoé a enregistré des volumes en augmentation de 7%, alors que Kangoo Z.E. double ses ventes.

La même source fait part qu’en dehors d’Europe et dans un marché en baisse de 3%, les immatriculations de Renault accusent une diminution de 2% (y compris Jinbei et Huasong). Malgré la chute du marché argentin (- 24,9%), le groupe enregistre des immatriculations en hausse de 0,2% en Amérique. Elles sont aussi en progression de 72% ( y compris les marques Jinbei et Huasong) en Asie-Pacifique. 

D’un autre côté, le Groupe doit faire face à un ralentissement de ses immatriculations sur les régions Afrique-Moyen-Orient-Inde (-24,4%) et Eurasie (-5,6%). «La région Afrique-Moyen-Orient-Inde est principalement impactée par la baisse en Inde de 34,7% et en Iran où notre activité est mise en veille», selon les responsables du Groupe.

En Eurasie, le volume des ventes de Renault continue d’augmenter en Russie (+5,0%), alors qu’en Turquie elles sont en baisse de 52,5%, dans un marché qui décroît de 51,3%.

Les mêmes données font part que le Groupe enregistre un chiffre d’affaires de 11.484 millions d’euros, faisant ressortir une baisse de 6%. Il y a lieu de signaler qu’à taux de change et périmètre constants, «le chiffre d’affaires du Groupe diminue de 1,4%», précise-t-on.

Le Groupe a décidé de modifier à compter du 1er janvier 2018 l’allocation des bonifications de taux d’intérêt aux secteurs opérationnels, sans impact sur le chiffre d’affaires consolidé. A méthode de présentation comparable, le chiffre d’affaires de la branche automobile hors Avtovaz aurait été supérieur de 142 millions d’euros (1,3 point), en contrepartie d’une diminution équivalente du chiffre d’affaires du financement des ventes. 

«Le chiffre d’affaires de l’automobile hors Avtovaz s’établit à 10.057 millions d’euros, en repli de 8,4%. Outre l’effet négatif de 1,3 point mentionné ci-dessus, le chiffre d’affaires a été pénalisé par la forte dévaluation des principales devises du Groupe (peso argentin, real brésilien, livre turque, rouble russe) qui a conduit à un effet change négatif de 4,0 points. La politique de hausse de prix mise en œuvre notamment dans ces pays a permis d’enregistrer un effet prix positif de 1,6 point», ajoute-t-on.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *