Réparation-entretien : WAT dans la course

Réparation-entretien : WAT dans la course

ALM : Dernièrement, WAT est venu s’ajouter aux entreprises qui proposent des services et des équipements de garage. Quel est le caractère distinctif de cette nouvelle entité ?
Khalid Moumni : Effectivement, nous sommes une entreprise jeune qui a démarré depuis le mois d’octobre 2003 avec un capital de départ de 100 000 dirhams, aujourd’hui à 1 million. Notre activité se borne à la distribution du matériel de garage. Nous nous appuyons sur la SMT (Société Maroco-Tunisienne de Pneumatique) qui nous apporte le soutien commercial en mettant à notre disposition, une trentaine de points de ventes. De son côté, la MAAP nous fournit le service et le soutien marketing. Nos produits sont importés d’Italie et d’Allemagne. Nous assurons une dizaine de prestations, sur tout ce qui peut toucher la réparation et l’entretien de l’automobile. Nous comptons nous présenter en force au salon de l’automobile, du 7 au 16 mai.
Mais vu la concurrence et le nombre d’intervenants, était-il opportun d’investir maintenant dans ce créneau ?
Parfaitement. Vu l’évolution croissante du parc automobile marocain, on peut considérer que l’offre et la demande soient loin de s’équilibrer dans ce secteur. EN 2003, le parc automobile marocain comptait 1.800.000 de véhicules. Chaque année, plus de 70 000 voitures neuves sont écoulées dans le marché, selon les statistiques. On perçoit, à travers ces chiffres, les énormes besoins du Maroc en matière d’entretien et de réparation. Rien que pour l’année 2002, il y a eu 52 000 accidents de la route recensés au Maroc.
Espèrons qu’avec la nouvelle loi sur le transport, une nouvelle dynamique gagnera le secteur.
En ce qui concerne WAT, nous ciblons le haut de gamme avec comme argument, un matériel à la pointe et un service unique. Tout le monde fait du démonte pneu au Maroc. Nous, nous voulons répondre à toutes les attentes de l’automobiliste et pousser plus loin la relation, en assurant par exemple un système de garantie gratuit pour deux ans. Nous nous déplaçons chez le client, lequel peut compter en plus sur un réseau dense, présent sur tout le territoire.
Nous avons investi dans du matériel innovant, comme le pont à deux colonnes, un four de peinture et un ensemble d’articles tous certifiés. Bientôt nous inaugurons un show room pour nous rapprocher plus de la clientèle.
Comment se présente l’activité entretien et réparation au Maroc? Y a t-il plusieurs intervenants ?
Le Maroc compte à peu près 215 distributeurs peneumatiques, mis à part les distributeurs informels qui dépassent certainement le chiffre de 4 000. Mais les centres de pneumatiques, de réparation et de rechapage ne dépassent pas 55. L’activité carosserie auto et peinture compte 228 garages. En tout, le nombre de concessionnaires auto atteint 140 contre 1 200 pour les stations services, 94 pour les ateliers d’électricité, et une kyrielle de centres de contrôle et bilan.
En plus, il y a 21 concessionnaires camions et une soixantaine d’ateliers de distribution automobile. Dans ces diverses activités, il faudra remarquer la forte progression des centres de lavage et de vidange.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *