Restructuration de mise en fourrière des véhicules à Casablanca : Fin de l’anarchie

Restructuration de mise en fourrière des véhicules à Casablanca : Fin de l’anarchie

L’ouverture des plis de l’appel d’offres aura lieu le 24 juillet

Casablanca veut mettre fin à l’anarchie dans le domaine du remorquage et de la mise en fourrière des véhicules. La Société de développement local (SDL) Casa Développement, en charge de la gestion du stationnement et des fourrières dans la ville a lancé un appel d’offres portant sur l’élaboration d’une étude sur l’organisation et la structuration du service d’enlèvement et de mise en fourrière des véhicules dans la commune de Casablanca.

L’ouverture des plis relative à l’appel d’offres aura lieu le 24 juillet dans les locaux de la Société de développement local (SDL) Casa Développement.  L’estimation des coûts des prestations établie par le maître d’ouvrage a  été fixée à 1 million de dirhams. A noter que le montant du cautionnement provisoire avait été fixé à 10.000 dirhams. Cette étude a deux principaux objectifs. Elle permettra ainsi d’établir un état des lieux de toute la chaîne de valeur de ce secteur, depuis le remorquage du véhicule par la dépanneuse jusqu’à sa récupération à la fourrière.  En attendant l’élaboration de cette étude, les Casablancais devront encore patienter avant la réalisation de la nouvelle fourrière située  à Ouled Azzouz. Le nouveau site qui s’étendra sur une superficie de 10 hectares remplacera celui de Hay Hassani qui  est arrivé à saturation depuis plusieurs années.

Rappelons que le nouveau site comprendra non seulement des places pour voitures, poids lourds, remorques, motocycles mais également un enclos pour bétails et une réserve pour l’alimentation.

Le coût prévisionnel était de 30 millions DH, financé à hauteur de 25 millions DH par la commune de Casablanca et 5 MDH par la Sonadac, filiale de la CDG.   

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *