Résultats d’exploitation record pour Volvo Cars : Plus de 407 millions d’euros au 2ème trimestre 2018

Résultats d’exploitation record pour Volvo Cars : Plus de 407 millions d’euros au 2ème trimestre 2018

«Depuis son acquisition par Zhejiang Geely Holdings en 2010, l’entreprise a négocié un tournant opérationnel stratégique. Elle a développé son implantation de production mondiale et renouvelé tout son portefeuille de modèles ces dernières années».

Volvo Cars annonce un résultat trimestriel sans précédent dans son histoire. En effet, le constructeur a réalisé 407,1 millions d’euros au second trimestre 2018, soit le volume le plus élevé jamais atteint par la firme.  En augmentation de 28,6% comparé à la même période l’an dernier,  ce résultat est attribué

à une forte croissance des ventes mondiales de l’entreprise. «Ces résultats confirment le bon positionnement de Volvo Cars pour entrer dans une nouvelle phase de croissance mondiale durable», explique Håkan Samuelsson, le Président et CEO du constructeur.  Håkan Samuelsson a également souligné que l’entreprise est bien partie pour enregistrer un nouveau record des ventes sur l’ensemble de l’année 2018 et entend confirmer sa mutation en prestataire de solutions de mobilité mondiale et diversifiée dans le cadre de sa nouvelle vision baptisée «Freedom to Move». Dans le détail, le chiffre d’affaires du deuxième trimestre progresse de 26,9% à 6,4 milliards d’euros, avec une augmentation des ventes de 14,6% à 170 232 véhicules écoulés. La société enregistre une marge opérationnelle sur la période qui s’établit à 6,4%, contre 6,3% au deuxième trimestre 2017.

Sur les six premiers mois de l’année, le constructeur automobile a enregistré un résultat d’exploitation de 756,1 millions d’euros marquant une hausse de 15,7% comparé au premier semestre 2017. A la première moitié de l’année, le chiffre d’affaires de Volvo Cars a augmenté de 23,6% porté par un premier semestre record, en termes de ventes, dans l’histoire du constructeur, avec 317 639 unités ayant trouvé preneur, marquant ainsi une hausse de 14,4% par rapport à la période de janvier à juin 2017. «Depuis son acquisition par Zhejiang Geely Holdings en 2010, l’entreprise a négocié un tournant opérationnel stratégique. Elle a développé son implantation de production mondiale et renouvelé tout son portefeuille de modèles ces dernières années», explique le management de Volvo Cars. Les six premiers mois de l’année 2018 se sont d’ailleurs distingués par le lancement du nouveau break premium V60 et de la nouvelle berline premium S60 ainsi que par l’inauguration d’une toute nouvelle unité de production en Caroline du Sud, la première de l’entreprise sur le sol américain.  Dévoilant ses perspectives à venir, le constructeur automobile ambitionne de générer la moitié de son chiffre d’affaires annuel avec les véhicules 100% électriques, et de porter la part des véhicules autonomes à un tiers de ses ventes. Il se dit vouloir proposer l’acquisition par abonnement pour un modèle sur deux. «Ces initiatives devraient révolutionner les rapports du constructeur avec sa clientèle, dans la perspective de nouer plus de cinq millions de relations clients directes d’ici la mi-2020, ce qui générera de nouvelles sources de revenus récurrents. Des initiatives qui, de plus, placeront l’entreprise en position privilégiée pour développer des services clients, connectés ou non», indique le constructeur.

Volvo au coeur de l’innovation !

Voyager sur terre comme dans les airs… Volvo Bus vient de mettre en place de nouveaux véhicules, aux normes aéronautiques, au sein du Royaume. Pas au niveau de la vitesse, rassurez-vous, mais sur le plan du confort, de la sécurité et de l’élégance. Sièges en cuir, prises USB pour recharger téléphones, tablettes et ordinateurs, connexion WIFI, sièges réglables à souhait et surtout des toilettes à l’intérieur, tels sont les services que les passagers trouveront à bord du Volvo B11R Euro 6 pendant leur trajet, précise le communiqué de presse du géant de l’automobile. Ces nouveaux bus, nageant au cœur de l’innovation, offrent également la possibilité à la clientèle de voyager dans une sécurité maximale. En effet, poursuit la même la source, ces nouveaux bus de dernière génération sont dotés d’une «série des freins à disque à commande électronique Volvo (EBS)», mais disposent également d’une «régulation électronique du comportement dynamique (ESP)». En ligne de mire, une possibilité de disposer de l’option I-coaching, permettant au chauffeur d’assurer une conduite plus sûre. Allant de soi avec son prédécesseur, ce nouveau modèle présente néanmoins de légères avantages.

Ainsi, à titre comparatif, l’intervalle de vidange est passé de 30.000 à 40.000 km pour les modèles destinés à la circulation en ville, et de

50.000 à 80.000 pour ceux effectuant les longues distances. A travers ce nouveau modèle, la firme entend répondre aux attentes les plus élevées de sa clientèle.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *