S. Loeb et Citroën : Maîtres des Rallyes

S. Loeb et Citroën : Maîtres des Rallyes

Sébastien Loeb est devenu, dimanche dernier, au volant de sa Citröen Xsara, champion du monde des Rallyes après avoir su bien gérer sa course lors du Tour de Corse, quatorzième des seize épreuves du championnat. En effet, en se contentant de terminer deuxième, à 2 min 02 s du vainqueur, l’Estonien Markko Martin (sur Ford Focus), le pilote français s’est retrouvé triomphant à la ligne d’arrivée du rallye de l’Ile de Beauté. Comme il l’a déclaré après l’épreuve, Sébastien Loeb a essayé, tout au long du Tour de Corse, de tenir ses promesses : ne pas prendre de risques inconsidérés et ne pas aller chercher la victoire, pour justement assurer le titre. Talonnant les Ford dominatrices de Markko Martin et de François Duval, Loeb avait commencé par s’accrocher solidement à la troisième place au moment où Petter Solberg (sur Subaru Impreza) perdait du terrain derrière Carlos Sainz, tandis que galéraient, Marcus Gronholm et Cédric Robert, avant que ce dernier ne fracasse sa 307 contre les rochers, le samedi matin.
Le lendemain, pour le «final», la partie était pratiquement gagnée pour «Seb», qui devait simplement ne pas commettre d’erreur, ni rencontrer de défaillance technique. Ce jour-là et contrairement aux journées précédentes, orageuses et parfois très pluvieuses, le soleil était revenu sur Ajaccio dimanche, jour de l’arrivée de la dernière spéciale. Tous les pilotes attendaient le nouveau champion français pour le féliciter, y compris Petter Solberg, le tenant du titre, qui n’a terminé que 5ème de la course !
Autre grand pilote à le féliciter, son coéquipier Carlos Sainz, l’ex-double champion du monde, a déclaré : «Il est bien partout, sur tout type de terrain». C’est aussi grâce à ce pilote espagnol que la joie était intense dans le camp Citroën. En effet, sa Xsara WRC ayant pris la troisième place du rallye, Citroën conserve donc son titre mondial des constructeurs. Par ailleurs, il faut reconnaître que Sébastien Loeb ne serait peut-être pas champion du monde sans Daniel Elena, son copilote. Ils sont amis depuis 1997 et partagent beaucoup de leur temps, y compris les voyages en vacances. Agé de 30 ans et Alsacien d’origine, Loeb a vu sa vie basculer en 1997, quand Guy Fréquelin, le patron de Citroën Sport, lui a offert le volant d’une Xsara Kit Car au rallye du Var. L’essai transformé victorieusement lui vaut en 2001 une première participation au championnat du monde, au San Remo, où il finit deuxième. Jamais un débutant n’avait fait aussi bien !

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *