Sage Maroc se lance dans l’industrie automobile

Sage Maroc se lance dans l’industrie automobile

Sage Maroc s’intéresse-t-il à l’industrie automobile ?

Il semble bien que oui ! L’éditeur de solutions de gestion a participé en force à la troisième édition du Salon de la sous-traitance automobile qui s’est déroulée à Tanger Free Zone du 20 au 22 avril, en collaboration avec son partenaire Highers Computing. Objectif: présenter à l’écosystème de l’industrie automobile des solutions de gestion visant à faciliter la transformation digitale de la filière.

«Aujourd’hui et plus que jamais, le secteur de l’industrie automobile au Maroc est à l’épreuve de la transformation digitale», apprend-on chez Sage. Il faut dire que le secteur de l’automobile n’est pas des moindres au Maroc.

Ce dernier affiche une croissance à deux chiffres. Sa contribution à l’export est, quant à elle, gargantuesque, puisqu’elle se situe à hauteur de 5 milliards d’euros. Des indicateurs qui renseignent sans équivoque sur la dynamique du secteur qui a enregistré en 2015 un taux de croissance de 20%. Plus prometteur encore, à l’horizon 2020, les professionnels du secteur tablent sur un chiffre d’affaires de plus de 10 milliards d’euros !

Sage a donc bien compris tout l’enjeu derrière cette évolution du secteur automobile au Maroc. «Notre participation à ce rendez-vous professionnel a pour objectif d’accompagner la dynamique sectorielle pour doter l’écosystème de l’industrie automobile de solutions de gestion performantes en mesure de faciliter la transformation digitale de la filière.

Aujourd’hui, notre catalogue produits couvre un périmètre large à savoir : la comptabilité, la finance, la gestion commerciale, le CRM, la gestion de RH et de la paie ainsi que la GPAO», indique, d’emblée, Sanaa Louriki, directrice marketing de Sage Maroc. Et d’ajouter que le but de Sage Maroc est «d’accompagner l’ensemble des sous-traitants du secteur de l’automobile, qu’ils soient plasturgistes, électroniciens, tôliers … avec des solutions qui s’adressent à l’ensemble de l’écosystème des sous-traitants automobiles et permettent d’intégrer toute la chaîne de valeur, que ce soit en termes de gestion de la qualité, des non-conformités ou la prévision et la planification des commandes».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *