Said Karbache : «la Clio III, un produit de conquête»

Said Karbache : «la Clio III, un produit de conquête»

ALM : En juillet dernier, Renault Maroc s’est hissée en position de leader du marché marocain des voitures de tourisme importées. A quel(s) modèle(s) faut-il imputer cette performance ?
Saïd Karbahce : La performance commerciale de Renault au mois de juillet est le résultat des performances cumulées de tous les modèles de notre gamme importée. Néanmoins, j’ajouterais que la Clio Classic et la Mégane II tricorps ont réalisé d’excellents résultats en juillet et sont les premiers modèles contributeurs à notre bon résultat sur ce mois. A noter également le succès très prometteur de la Clio III, qui pour son premier mois de commercialisation a rencontré un très bon accueil auprès du public marocain.

Qu’adviendra-t-il de la Clio II, est-il question de la maintenir dans la gamme commercialisée au Maroc et plus précisément à travers la version restylée et baptisée «Campus» ?
La Clio II continuera à être commercialisée au Maroc avec une version et deux motorisations,  essence et dCi. Accessible à partir de 129.000 DH, ce produit complète très bien, avec la Modus et la Clio III, notre offre sur ce segment de marché. La Clio II est exclusivement disponible en version «Campus» comme c’est le cas dans tous les pays qui poursuivent sa commercialisation.

Croyez-vous que la Clio III parviendra-t-elle à égaler le succès de sa devancière, malgré le fait qu’elle soit bien plus chère et surtout qu’elle arrive au même moment que d’autres nouvelles grandes citadines et non moins rivales de taille ?
Je suis très confiant quant au succès de la Clio III et quant à sa capacité à dépasser la Clio II. Pour information, la Clio III est depuis plusieurs mois le véhicule le plus vendu dans certains marchés européens. Au Maroc, ce produit dispose d’un réel potentiel commercial. Certes, la concurrence est “affûtée“, mais  la Clio III a de nombreux atouts. Mieux équipé, plus habitable et disposant d’un bon positionnement prix vis-à-vis de ses concurrentes directes que sont la Peugeot 207, la Volkswagen Polo et la Honda Jazz, ce nouveau produit n’a pas été élue «Voiture de l’année 2006» par hasard.

Ne pensez-vous pas que le positionnement de la Clio III ne lui est pas vraiment favorable, en ce sens que la version de base semble être sous-équipée, tandis que ses finitions hautes pourraient «cannibaliser» la Mégane et notamment la version cinq portes ?
La version de base de la Clio III propose, désormais, en série la direction assistée, les vitres électriques, la climatisation et un lecteur CD. Ces équipements de confort complétés par des dispositifs de sécurité tels que l’ABS en font d’elle un véhicule sûr, qui est loin d’être «sous-équipé» et plus encore si l’on compare la Clio III à ses concurrentes. Très bien positionnée en terme de prix, la gamme Clio “démarre“ à 143.500 DH, ce qui lui donne également un avantage certain sur une concurrence directe, plus chère et moins équipée. Concernant une éventuelle “cannibalisation“, je vous accorde qu’elle peut effectivement se produire avec la Mégane 5 portes. Ceci dit, la Clio III est aussi un produit de conquête, qui nous permettra de toucher une clientèle nouvelle. Au final, nous serons gagnants.

Dans le même ordre d’idées et par rapport au lancement de la Mégane restylée, ne craignez-vous pas, là encore, qu’il y ait “cannibalisation“ avec la Laguna, arrivée, elle, en fin de carrière ?
La Laguna dispose d’un rapport prix/équipements exceptionnel, tout comme la Mégane restylée un produit qui profite d’une série d’atouts qui sont également très forts. Mais ces deux produits appartiennent à des segments différents et touchent des clientèles distinctes. L’on ne peut donc parler de “cannibalisation“. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *