Salon automobile de Madrid

Salon automobile de Madrid

Renault Modus : spacieuse et astucieuse
Au Salon international de Madrid, Renault a levé le voile sur la version définitive de la Modus. Plus qu’un microspace, ce petit monocorps de 3,79 m de long se positionne entre la Clio et la Mégane et adopte une architecture toute en hauteur, culminant à 1,59 m. Esthétiquement, la touche de Patrick Le Quément est plus que perceptible avec notamment des phares anguleux et une légère inclinaison du toit vers l’arrière, tendant à rapprocher son profil de celui du Scénic et de la Mégane. Mais plus qu’un exercice de style, la Modus incarne toute l’ingéniosité des ingénieurs de la marque au losange à concevoir un véhicule compact extérieurement, tout en étant très spacieux à l’intérieur. Reposant sur une plate-forme inédite, la Modus profite d’un empattement de 2,48 m, gage d’une bonne habitabilité, tandis que la générosité des surfaces vitrées est synonyme de luminosité à bord. Si la planche de bord est inspirée de la Mégane, la banquette, elle, innove avec sa banquette «Triptic» permettant de coulisser les 3 sièges et de les moduler à souhait, le tout dans un habitacle truffé de rangements. La Modus, qui reprend la gamme moteur de la Clio (1.2 l, 1.4 l et 1.5 dCi), sera assemblée à Valladolid en Espagne et sera commercialisée à l’automne prochain. Au Maroc, il faudra l’attendre à l’horizon 2005.

Seat Toledo Prototipo : familiale mutante
Seat vient de présenter au Salon de Madrid la Toledo Prototipo. Comme son nom l’indique ce concept-car préfigure la remplaçante de la familiale espagnole. Et justement, à voir les lignes de cette remarquable étude de style, la future Toledo semble évoluer d’un segment à un autre, s’habillant au passage des facettes du nouveau design Seat. Un style déjà initié sur l’Altea, monospace compact et à vocation sportive que l’importateur marocain vient fraîchement de commercialiser. Agressive, la face avant reçoit notamment les blocs de phares profilés sur les côtés et la calandre cerclée de chrome. Mais surtout, l’auto s’adjuge un profil dynamique, marqué par une forte inclinaison du pavillon vers la hayon. En bon prototype, cette Toledo s’habille d’une carrosserie bi-tons, exhibée ici (au Salon madrilain) en gris et orange. Entièrement garni de cuir, l’intérieur affiche de bonnes côtes d’habitabilité et profite d’une modularité poussée du fait des sièges arrière rabattables et coulissants. Outre un équipement complet (toit panoramique en verre, éclairage bi-xénon…), la Toledo Prototipo aura comme autre point fort des moteurs (VW) de dernière génération, à injection directe d’essence notamment. En attendant la version définitive de la future Toledo (en 2005), l’actuelle génération a encore de beaux jours devant elle…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *