Salon de Genève : Au fil des concepts

Salon de Genève : Au fil des concepts

Renault Modus :
un monospace qui voit grand

Renault Modus. Un petit monospace déjà bien intercalé entre la Twingo et la Clio. Le Design marque le départ de nouvelles batailles de concepts dans la catégorie, même si, pour de nombreux visiteurs à ce salon, la carrosserie n’a après tout, rien d’impressionnant. Les modèles de la concurrence appartenant à la même catégorie devront quand même se résoudre à utiliser, comme Renault Modus, un moteur moins energivore et plus économique. L’idéal serait de trouver un compromis entre un couple suffisant et une consommation modérée. Sur ce chapitre, la petite Renault Modus, semble être bien lancée. Reste la bataille du rapport qualité-prix. Encore trop tôt pour s’en faire une opinion.

Toyota Triathlon :
tendance écolo

Allure de la formule 1 et évocation de l’engagement de Toyota dans les disciplines sportives. Malmenée ces derniers temps sur le sol européen, la japonaise veut, à travers ce concept, dévorer des étapes.
Le nouveau modèle démontre la maîtrise du groupe dans le domaine des véhicules à quatre roues et tente de concilier automobile et environnement. L’introduction d’un moteur électrique dans chacune des quatre moteurs, la présence de piles à hydrogène, s’inscrivent dans ce sens. Dommage que cet engagement s’arrête là,… en si bon chemin. Le prototype se veut aussi à l’aise sur la bitume que les chemins caillouteux.

Volvo : le YCC ou la signature féminine
Certainement, c’est l’une des plus féminines des marques présentées au Salon de Genève. Le projet a été mûri et développé par un groupe de femmes ingénieurs, designers et techniciennes de la marque suédoise de l’Américain Ford. Sans oser s’aventurer sur des performances technologiques dont le consommateur est en droit d’attendre de toute nouveauté, on peut dire, si le YCC est sur les traces de toutes les marques Volvo, elle en a aussi les caractéristiques : à savoir, solidité, robustesse, mais aussi, au Maroc, une pénétration de marché plus difficile que pour d’autres.

La BMW M5 : puissance en série
Tirée par 500 chevaux, cette berline n’a pas peur de surfer sur un vieux registre acquis à la maison BMW : la puissance.
Les immenses jantes de 19 pouces de diamètre jumelées avec des dix cylindres en V prédestinent cette superbe voiture aussi bien à la ville qu’à la campagne, sur des pistes difficiles. La M5 a été présentée à Genève en bonne compagnie, avec le nouveau break de la série 5.
Des modifications sont attendues sur les rétroviseurs, les phares. Rien par contre n’ a été décidé en ce qui concerne les freins à étriers flottants. L’accélération sera l’un des points forts de M5 qui s’est fixé comme objectif d’atteindre 200km/heure en seulement 13 secondes.

Volkswagen : ambitions mesurées
La présentation de ce modèle C à Genève sous-entend un objectif à peine caché : détrôner Peugeot et Renault qui règnent sans partage sur les modèles coupé et cabriolet. Le Concept C présente certains avantages pour cela : une cinématique bien conçue, deux panneaux de toits en verre et une nervosité de sportif.
Les critiques l’ont vite rangé dans le sillage de l’Audi 4 Cabriolet. Néanmoins, il est nettement au dessus de la Beetle Cabrio par ses dimensions (longueur 4,41m) et la puissance de son moteur.
Une présentation qui coïncide chez Volkswagen avec un bilan 2003 assez négatif. Et si la nouvelle Golf n’est pas encore au top de sa forme, un air de nouveautés pourrait, peut-être, renverser les tendances.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *