Salon de l’Auto de Toulouse : Une 21ème édition réussie

Salon de l’Auto de Toulouse : Une 21ème édition réussie

Toulouse est connue pour sa célèbre place du capitole ou encore pour être le bastion de l’aéronautique européenne, abritant dans ses environs le siège de l’avionneur Airbus. Mais la ville rose est également une cité qui tient une fois tous les deux ans un Salon automobile, à l’instar de Paris et Lyon.
Créé en 1971 et organisé par le Conseil national des professions de l’automobile (CNPA), le Salon de l’Auto de Toulouse a acquis au fil des années ses lettres de noblesse pour devenir un événement incontournable aux Toulousains. Et cette année, ce sont quelque 110 exposants qui ont exploité les 30.000 m2 du Parc des expositions de Toulouse. A travers les 6 halls de ce dernier, les visiteurs ont pu découvrir quelques nouveautés en avant-première en France. La plus attendue était probablement la Citroën C6, le tout nouveau haut de gamme de la marque aux chevrons a, en effet, attiré beaucoup de curieux autour de sa carrosserie élancée et longue de presque 5 mètres.
Autre grande nouveauté, le coupé 407 de Peugeot était également l’un des modèles les plus approchés durant ce Salon, bien qu’il circule déjà sur les routes de l’Hexagone. Le stand Renault, lui, fêtait surtout sa double victoire en Formule 1, affichant fièrement les couleurs de l’écurie au losange. Car, au-delà même d’exhiber au grand public la monoplace R25 de Fernando Alonso, le premier constructeur français a habillé une Mégane Sport et un Modus en jaune et bleu, soit les couleurs du «Renault F1 Team». Pour le reste, on a pu apercevoir quelques nouveautés comme les Alfa Romeo 159 et Brera, la Fiat Grande Punto, la Toyota Yaris, la Kia Picanto en version Diesel, ou encore des véhicules fraîchement commercialisés en Europe comme la Suzuki Swift et la Seat Leon. Que de voitures affichées aux visiteurs à des prix très intéressants à l’occasion de ce Salon.
Du côté des voitures de rêve, le coupé SLR de Mercedes et la Ferrari F430 étaient eux aussi de la partie.  Mais surtout, le 21ème Salon de l’Auto de Toulouse est une exhibition comme on aimerait en avoir au Maroc. Car au-delà d’exposer des voitures, cette manifestation a prévu plusieurs animations, toujours en rapport avec les quatre-roues, et toutes aussi intéressantes les unes que les autres. Citons, entre-autres, une élection sur la voiture la plus féminine, une “nocturne” marquée par un défilé de mode, ou encore des débats, organisés au fil des jours. Parmi ces dernier, une conférence-discussions axée sur le Trophée européen de la «Voiture de l’Année 2006», qui a été attribué à la Renault Clio III.
Un débat auquel ALM a pris part et qui fut principalement animé par Francis Monsenergue, membre du jury de la «Voiture de l’Année» depuis 1987 et rédacteur en chef de l’Automobile Magazine. Cet éminent journaliste automobile a d’ailleurs accépté de répondre aux questions d’ALM.

• DNES à Toulouse, Jalil Bennani

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *