Samir Belahsen : «Isuzu aura la culture CFAO»

Samir Belahsen : «Isuzu aura la culture CFAO»

ALM : Quel bilan peut-on dresser d’Isuzu au Maroc pour l’année 2004 ?
Samir Belahsen :
Pour nous, 2004 était d’abord la première année 100 % CFAO. A ce sujet, je pense que Isuzu Maroc a bel et bien réussi son intégration totale dans le groupe. Nous avons par ailleurs consolidé nos positions sur les différents segments : celui des pick-up, des 3.5 tonnes, des 14 tonnes. Enfin, 2004 aura aussi été l’année où nous avons lancé, avec grand succès, un nouveau camion : le FVR 19 tonnes. Nous faisons même de ce modèle notre principal cheval de bataille.

Quels seront les principaux objectifs et les nouveaux modèles pour Isuzu au Maroc en 2005 ?
Pour 2005, nous avons d’abord un objectif qualitatif fondamental : s’approprier la culture CFAO quant au service client. Isuzu aura la culture CFAO. Pour cela, nous avons un plan conçu par le groupe qui vise la mise en place d’un standard de qualité. S’agissant des nouveaux modèles, nous introduisons cette année le «EXR», tracteur routier de 40 tonnes. Avec tous les changements que connaît notre marché, nous jugeons que, désormais, nous devons être présents dans ce segment.

Pourquoi le 4×4 Trooper n’est plus importé ? N’est-il pas important de disposer d’un modèle 4×4 sur le marché marocain ?
Le Trooper n’est plus importé, tout simplement parce qu’il a été remplacé par le Rodéo. C’est un nouveau modèle de pick-up que nous proposons sur le marché marocain sous son appellation japonaise : D-Max. Il dispose d’une transmission intégrale (4×4) et de deux moteurs turbodiesel intercooler : 2.5 ou 3 litres. Il est vrai que nous n’en faisons pas vraiment notre principale activité, mais nous allons nous y atteler en 2006. Ainsi, en guise de véritable lancement, nous allons mettre en place un showroom et une équipe indépendants, qui lui seront totalement dédiés. Ceci d’autant plus que sa version 4×2 (deux roues motrices) est également disponible et s’est déjà vendue en 2004 à plus de 650 unités. Nous réalisons donc des «scores» importants avec le D-Max, qui nous permettent d’ailleurs de figurer parmi les trois premiers importateurs dans ce segment (pick-up). Enfin, j’ajouterais qu’en 2006, nous prévoirons d’importer une version luxueuse du D-Max, qui a d’ailleurs valu au Rodéo d’être élu «pick-up de l’année 2005» en Angleterre.

Et la division «Bus», qu’en est-il de son activité?
Récemment, nous avons signé avec la compagnie «Nizar Bus» une convention pour la livraison de dix minibus Isuzu, qui entrent en service dans la ville de Berrechid. Ce qui nous paraît important dans cette opération, c’est que nous avons développer avec Soriac, le carrossier qui fabrique ces bus, un produit adapté au marché marocain et à ses spécificités (conditions de roulage, nombre des passagers en moyenne…). Nous avons, par ailleurs, conclu des opérations avec d’autres opérateurs : Lux Transport, Zenata Bus, Karama Bus, Hana Bus… Et c’est, justement, grâce à ces partenaires exigeants que nous améliorons continuellement la qualité de nos prestations.

• Propos recueillis
Jalil Bennani.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *