Seat Altea FR : L’Athlético de Martorell

Seat Altea FR : L’Athlético de Martorell

Le sigle «FR» est à Seat ce que le logo GTi est à Volkswagen, c’est-à-dire un emblème de pure sportivité. Pour les acheteurs, cela correspond à des véhicules au caractère exclusif et ce, à plus d’un titre.
D’abord un look assez distingué par rapport à la version de série, celle que Monsieur tout le monde connaît ou possède. Cependant, dans le cas de l’Altea FR, les changements ne sont pas légions, puisqu’un œil bien averti parvient tout juste à remarquer les quelques artifices sportifs intégrés. Premier détail «tape-à-l’œil», les gigantesques et spécifiques jantes de 18 pouces, chaussées par des pneus hautes performances (225/40). La quasi-totalité de la carrosserie reçoit une teinte métallisée, à l’exception du bas du pavillon, de la prise d’air (en nid d’abeille), des montants du pare-brise et des fonds des blocs de projecteurs, tous réalisés en couleur noire.
C’est agressif et c’est sportif ! Au demeurant et même sans ces modifications, l’Altea reste une réussite sur le plan stylistique, fort d’une silhouette dynamique et d’une ligne résolument futuriste. Et une fois de plus, on ne peut s’empêcher de le considérer aussi beau qu’un concept-car.  Mais le plus intrigant dans l’Altea FR, se situe au niveau de sa partie arrière, et plus précisément sur son hayon qui reçoit l’épigraphe «TDI» entièrement rouge.
On en présume alors que c’est au Diesel que carbure le cœur de cet athlète. Puis, on se le confirme lorsqu’on voit sa fiche technique. Un document aux données assez flatteuses. A commencer par les 170 chevaux que développe le moteur 2.0 TDI. Un puissant quatre cylindres, qui transmet son couple généreux (350 Nm) aux roues avant, via une boîte manuelle à six vitesses.
Il faut aussi préciser que par rapport au 2.0 TDI de 140 ch, celui de cette version FR inaugure une énième évolution du système d’alimentation par «injecteurs-pompes» (technologie chère à la maison-mère, Volkswagen), avec notamment un nouveau système d’injection (pompe piézo à buse), d’un nouveau système de fermeture de l’admission, ainsi que d’un filtre à particules. Sur la route, le constructeur espagnol annonce des performances assez intéressantes. En effet, grâce à ce moteur, l’Altea FR atteint une vitesse maxi de 208 km/h et accélère de 0 à 100 km/h en 8.6 secondes. Pas mal pour un monospace Diesel de série! 
A l’intérieur, même son de cloche, avec un traitement à la fois sportif et très embourgeoisé. Outre une instrumentation sur fond blanc, on remarque surtout l’emploi du cuir à outrance. Un matériaux noble qui habille le volant, le frein à main, le pommeau du levier de vitesses, les panneaux de portes et sur une partie du tableau de bord. Idem pour les sièges baquets, qui reçoivent l’inscription «FR», dont la teinte rouge apporte une touche sportive bienvenue, au même titre que les quelques inserts de chrome présents dans l’habitacle.
Présenté il y a quelques semaines au dernier Salon de Francfort, l’Altea FR va bientôt passer du stade de prototype à celui d’une voiture produite en série. Mais d’ores et déjà, l’importateur de la marque annonce qu’il pourra l’importer sur commande aux inconditionnels de la marque (et il y en a pas mal). Son prix n’a pas encore été fixé par le constructeur. Mais, au vu des hautes performances dont il est capable, l’Altea FR, gageons-le, ne sera pas affiché à moins de 350.000 DH. Tel est le prix de l’exclusivité d’un modèle à part qui, circulant sur nos routes, devrait plutôt faire fureur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *