Sécurité : Crash-tests EuroNCAP : 5 étoiles pour la Fiat 500

Sécurité : Crash-tests EuroNCAP : 5 étoiles pour la Fiat 500

EuroNCAP, l’organisme indépendant chargéd’évaluer le niveau de sécurité des voitures vendues sur les marchés du Vieux Continent, vient de publier ses derniers résultats. Ces derniers sont relatifs à quatre modèles : Fiat 500, Kia Cee’d, Peugeot 308 et Renault Twingo. Et incroyable mais vrai, c’est bien la 500 qui a obtenu les meilleurs résultats dans ce lot. Le score totalisé par la plus petite des Fiat est même agréablement surprenant : cinq étoiles et 35 points (sur les 38 possibles) ! La Cinquecento a par ailleurs obtenu trois étoiles pour ce qui est de la «sécurité enfant» et deux étoiles pour son comportement en matière de «choc piéton». Ces deux dernières notes constituent cependant un résultat plutôt moyen. Pour autant, le niveau sécuritaire de cette turinoise reste un véritable gouffre avec la première 500 (des années cinquante) qui avait échoué à tous les crash-tests de l’époque. De leurs côtés, les Peugeot 308 et Kia Cee’d ont également décroché la note maximale de cinq étoiles, totalisant 34 points en matière de protection des occupants avant (adultes). Mais la française a légèrement fait un peu mieux que la coréenne, notamment au niveau du choc piéton (trois étoiles pour la 308 contre deux pour la Cee’d). Mais les deux compactes ont fait preuve d’un haut niveau de résistance de la cellule habitable, y compris lors du crash-test latéral, soit le très violent choc dans lequel un poteau vient percuter la porte avant côté conducteur. Il est aussi important de relever que les 5 étoiles de la Cee’d en font l’une des coréennes les plus sûres au monde. Une preuve concrète et indiscutable des efforts consentis par Kia Motors en matière de qualité et de sécurité de ses véhicules.
Et la Renault Twingo dans tout cela ? En fait, la nouvelle Twingo est la seule voiture de ce lot n’ayant pas obtenu les cinq étoiles mais seulement quatre. Plus précisément, la plus petite des Renault a totalisé 28 points sur 37, soit bien plus que sa devancière qui avait dû se contenter de 3 étoiles en 2003. En revanche, le test pour la protection des enfants, n’a pu être effectué pour manque de place à l’arrière, puisque les crash-tests EuroNCAP sont réalisés avec les sièges avant en position médiane. Et dans cette position les recommandations de Renault pour l’installation d’un enfant (sur la banquette ou sur un siège bébé) ne pouvaient être respectées. Mais chez Renault, qui reste le constructeur ayant la gamme la plus étoilée, on n’est loin de s’alarmer sur ce résultat. Au contraire, on en est fier. Et pour cause, il semblerait que l’objectif initial pour Renault était justement de décrocher les 4 étoiles aux crash-tests EuroNCAP. Pourquoi se contenter de 4 ? D’abord et tout simplement parce que c’est le score le plus élevé dans cette catégorie (micro-citadine). Ensuite, parce que dans le cahier des charges de ce modèle (la Twingo), l’accent n’a pas été fortement mis sur la sécurité afin de ne pas en grever le coût. Logique, car dans ce segment, le prix d’achat est un critère bien plus prépondérant qu’un niveau de sécurité très élevé. Pour autant, le niveau de sécurité de la Twingo est suffisant et supérieur à bien d’autres modèles en circulation. Renault aime aussi à préciser que l’airbag passager de la Twingo est, pour la première fois sur un véhicule de la marque, un airbag dit «3D». Celui-ci, de par sa forme et son volume, optimise la répartition des efforts en cas de choc entre la tête et le thorax du passager.
Enfin, prochain épisode à attendre de cet organisme, celui du lot de nouveautés dans lequel figurera la Renault Laguna III. Il est fort à parier que la nouvelle familiale du losange décrochera d’excellents résultats et ce, compte tenu de la focalisation du constructeur sur les crash-tests internes de ce modèle durant sa phase de développement. Réponse dans les mois qui viennent.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *