Skoda Superb : La force tranquille

Skoda Superb : La force tranquille

Qui ne connaît pas la Skoda Superb ? Cinq générations plus tard, voilà qu’elle nous revient sous une nouvelle mouture tout fraîchement débarquée des chaînes de l’usine de Kvasiny en République Tchèque, dont la modernisation a nécessité un investissement de 60 millions d’euros (rien que ça !). Elle devrait investir les concessions marocaines à partir de décembre prochain, soit quelques mois après que les essais internationaux aeurent débuté en mai dernier. Bâtissant son succès au Maroc sur sa qualité VW et ses prix tchèques, cette nouvelle mouture devrait devenir un best-seller dans nos contrées, notamment à Agadir où elle reste très prisée par une clientèle soussie particulièrement friande de sa fiabilité et de ses tarifs toujours aussi doux.

A la fois berline familiale et grande routière !

Née sous la forme d’un concept car, la nouvelle Superb signée Skoda n’était guère passée inaperçue au dernier Salon de Genève. En même temps que sa présentation au salon hélvétique, Skoda s’était lancé presque simultanément dans la production en série. La Superb berline a de fait précédé sur les chaînes la version break Combi… et le futur SUV Skoda issu du même modèle. Gommant tous les défauts des anciennes moutures, la version 2015 de la Superb est longue, très longue ! Elle mesure 4,86 m, soit 3 cm de plus que son aînée. Son empattement (2,84 cm, + 8 cm) bat le record du segment. Rares sont les berlines familiales qui disent mieux. Elle vient ainsi frapper aussi à la porte du segment des grandes routières.

Châssis de Passat !

Côté cosmétique, la nouvelle Superb arbore un aspect très harmonieux en se dotant d’un hayon dont la courbe douce se termine par un becquet surplombant le porte-à-faux arrière. La forme en coin de sa vitre de custode allège la ligne. La calandre en herse est redessinée. Elle puise largement dans la banque d’organes et d’équipements high-tech du Groupe VW, en empruntant notamment le châssis de la Passat étiré. Le dessin des optiques avant est inédit, tandis que la découpe des vitres et le profil de l’auto lui confèrent une stature élancée et volontaire. Suivant les traces de l’Octavia, la Superb bénéficie de la nouvelle plate-forme modulaire MQB. En conservant le hayon arrière, le coffre grignote 30 litres supplémentaires, pour atteindre un volume total de 625 litres (ou 1.760 litres avec la banquette arrière rabattue).
 

Pléthore d’équipements

A l’intérieur, la Superb se remet aussi à jour sur le plan des équipements et des nouvelles technologies, avec notamment le régulateur de vitesse adaptatif, le système de stationnement automatique, le freinage automatique d’urgence, ou encore un système multimédia avec connexion Wifi 4G, pouvant profiter à plusieurs appareils (smartphones ou tablettes) dans l’habitacle. La gamme de motorisations est également revue de A à Z et se compose désormais uniquement de quatre cylindres (le V6 3.6 de 260 ch disparaît du catalogue).

En essence, on retrouve les 1.4 TSI 125 et 150 ACT (système de coupure de cylindres), le 1.8 TSI 180 ch et les 2.0 TSI de 220 et 280 ch, repris des Volkswagen Golf GTI et Seat Leon Cupra. En diesel, le choix sera un peu plus limité, avec le 1.6 TDI de 120 ch et les 2.0 TDI de 150 et 190 ch. Parions que les modèles qui seront commercialisés au Maroc se limiteront au diesel.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *