Skoda Yeti : Soft-roader à la sauce tchèque

Skoda Yeti : Soft-roader à la sauce tchèque

Dans la légende, le Yeti est un monstre des neiges qui vivait dans les hautes montagnes de l’Himalaya. Dans la réalité, ce nom est celui du premier SUV de la marque Skoda. Un modèle qui, dès le mois de septembre, arrivera dans le réseau de la Centrale Automobile, l’importateur de cette marque affiliée au groupe Volkswagen. Sa mission : élargir vers le haut la gamme actuelle de Skoda et la représenter dans le segment très en vogue des crossovers. Mais si la marque tchèque fait partie des derniers arrivants dans cette catégorie, elle a en tout cas pris le parti de faire différent. À commencer par le style extérieur du véhicule. Loin des codes stylistiques actuels, le Yeti reprend à son compte le profil général du Roomster, mais avec des traits qui lui sont propres. Certes, l’ADN de la marque est patent pour ce qui est du traitement de la face avant. On retrouve ainsi un faciès assez proche de celui du ludospace précité, comme en attestent son capot à enflure centrale et sa calandre à barreaux, surmontée d’une moustache de chrome frappée du logo Skoda. La partie arrière, elle, est caractérisée par des feux plus classiques et un hayon vertical qui dégage un accès parfait au coffre de 405 litres. De profil et à l’inverse du Roomster, le Yeti arbore une ceinture de caisse droite et un vitrage latéral uniformisé. Long de 4,22 mètres pour une hauteur de 1,69 m, l’ensemble adopte quelques aspects extérieurs empruntés à l’univers des SUV. C’est le cas des bas de caisse en plastique noir, de la teinte en chrome satiné qui souligne son bouclier avant ou encore, de sa garde au sol rehaussée à 18 cm. Il est vrai qu’avec une telle garde au sol, le Yeti semble moins enclin qu’un Touareg (garde au sol de 27 cm) pour aller dans le désert, crapahuter sur les dunes. Cela même si le crossover de Skoda reçoit une excellente transmission intégrale, dotée d’un coupleur Haldex de dernière génération qui peut transférer la totalité du couple moteur d’un train à l’autre. Mais encore, le Yeti dispose d’un formidable dispositif qui assiste le conducteur dans différents contextes. Il s’agit de la commande «Off Road» (située en bas de la console centrale), soit un système intelligent qui, en-dessous de 30 km/h, adapte les paramètres du moteur et des systèmes d’assistance au freinage aux conditions de conduite du milieu tout-terrain. Mais soyons objectifs et réalistes : ce véhicule est à l’instar de tous les crossovers compacts, destiné à de gentilles escapades. Des week-ends où l’on ira s’aventurer en dehors des sentiers battus, dans la forêt, à la campagne ou même sur les pistes caillouteuses du Sud marocain. Bref, du tout-terrain modéré et en famille. Cela, d’autant plus que le Yeti dispose d’un habitacle spacieux, lumineux et bien pensé. On pense notamment au système Variflex qui module les trois places arrière et le coffre selon plusieurs configurations possibles. Mécaniquement, l’importateur marocain de Skoda a retenu le 2.0 TDI de 140 chevaux (320 Nm de couple), associé à une boîte manuelle à 6 vitesses. De ce fait, le Yeti est l’un des mieux motorisés de son segment. Idem pour ce qui est du confort et des équipements, puisqu’il est décliné en deux finitions bien étudiées : «Ambition» et «Experience». La première se veut d’emblée complète, avec entre autres, l’ABS avec répartiteur (EBV) et antipatinage (ASR), 6 airbags (frontaux, latéraux et rideaux), le régulateur de vitesse, la climatisation manuelle, l’autoradio CD-MP3 et des jantes alu de 16’’. La seconde ajoute à cet ordinaire quelques «plus» bienvenus, comme le contrôle dynamique de stabilité (ESP), les sièges en cuir (avec réglage électrique côté conducteur), la climatisation automatique bizone, le radar de recul, un ordinateur de bord grand écran, des barres de toit, des jantes alu de 17’’, l’allumage automatique des feux, ainsi que des antibrouillards (avec éclairage d’angle). Enfin, pas besoin de prévoir un gros chèque pour repartir au volant de ce tchèque. En effet, l’importateur marocain de Skoda propose le Yeti à des tarifs très compétitifs, soit 270.000 et 290.000 DH pour respectivement la finition «Ambition» et la version «Experience». En revanche, il faudra éviter le chèque en bois pour pouvoir aller dans les bois en Skoda.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *