Skoda Yeti: Un monstre bien sympathique !

Skoda Yeti: Un monstre bien sympathique !

Possédant l’efficacité et la polyvalence d’un véritable couteau suisse, la Skoda Yeti restylée est enfin arrivée sous nos latitudes pour un prix de départ de 224.000 DH.

Changements cosmétiques…

Apparue en 2009, la Skoda Yeti a eu droit à un restylage qui a complètement fait disparaître ses feux ronds, lui conférant une allure plus sérieuse, mais également plus dynamique. A l’arrière, les changements transparaissent au niveau du hayon qui prend des arêtes, alors qu’il état plat sur l’ancienne mouture. Le 5ème larron de la gamme Skoda ne transige guère avec sa réputation d’aventurier. Il garde toujours autant sa dotation de baroudeur avec une garde au sol surélevée, des protections de boucliers et des barres de pavillon. Les dimensions restent compactes avec 4,22 m de long.

Championne d’habitabilité

Si la Skoda Yeti devait être un monstre, comme son nom le suggère, elle serait un monstre d’habitabilité ! Et pour cause, sa hauteur est conséquente. A l’intérieur, l’impression d’espace est tout simplement impressionnante. La modularité est extrême. Les places latérales arrière sont toujours coulissantes et les sièges sont rabattables en portefeuille et amovibles. Une modularité intéressante, digne de certains monospaces, et complétée par un bon volume de coffre: plus de 400 dm3 avec banquette reculée à fond. On note l’arrivée d’un nouveau volant, de nouveaux inserts décoratifs et l’apparition d’une ribambelle d’équipements brand new, à l’instar de la caméra de recul. La qualité de présentation profite de plastiques moussés qui revendiquent la veine premium de Skoda.

Un 2.0 TDI sous le capot pour le marché marocain

Sous le capot, la Yeti est toujours l’enfant du groupe allemand. On retrouve la déclinaison 110 cv du fameux 2.0 TDI à rampe commune. Le véhicule est disponible au Maroc en version deux roues motrices. Le tout nouveau management de Skoda affirme que les ventes de leur SUV devraient se situer à environ 120 par an, dont 40% devraient concerner essentiellement l’axe Agadir. En tout cas, le Yeti semble posséder tous les atouts nécessaires pour affronter sereinement le marché sur le segment, très convoité, des crossovers.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *