Sopriam prend un nouveau tournant

Sopriam prend un nouveau tournant

Le marché automobile marocain est certes en pleine croissance, mais il est également en forte mutation. L’acheteur est de moins en moins néophyte, face à une offre plus que jamais diversifiée. Et ce foisonnement de produits et de marques se traduit par une concurrence des plus rudes entre les importateurs marocains. A cela s’ajoute une nouvelle donne qui n’en est qu’à ses balbutiements : l’arrivée de marques chinoises. Du coup, tout importateur automobile qui a de l’ambition ne peut évoluer sans avoir une stratégie ficelée.
Et dans le commerce automobile, il est à la fois important d’être mieux visible de l’extérieur, mais aussi d’avoir une meilleure visibilité dans ses affaires intérieures et leur évolution. De tels préceptes semblent avoir bien été pris en compte et même écris en lettres d’or par l’opérateur historique et ambitieux qu’est Sopriam. Sous la houlette de son P-DG, Abderrahim Benkirane, l’importateur marocain des marques Citroën et Peugeot a levé le voile sur sa nouvelle politique. Celle-ci va d’une nouvelle identité visuelle à une véritable stratégie de développement, en passant par l’institution d’une charte de valeurs interne.
L’annonce et la présentation de cette stratégie ont été faites au cours d’une conférence de presse, tenue la semaine dernière à Casablanca, en présence de nombreux journalistes et des trois hauts responsable de l’entreprise affiliée au groupe ONA, à savoir Tarafa Marouane (directeur général adjoint), Morad El Hajji (directeur de marque Citroën) et Khalid Jennane (directeur de marque Peugeot). Premier pas dans cette stratégie, l’adoption d’une nouvelle identité visuelle. Un logo inédit et exclusivement automobile, puisqu’il est constitué de deux courbes formant la silhouette dynamique d’un coupé. Indéniablement, les deux couleurs employées sont celles de Peugeot (bleu) et de Citroën (rouge). Les deux courbes coiffent l’inscription «Sopriam», réalisée, elle, en gris, la couleur du groupe PSA (Peugeot-Citroën).
Selon, les explications de M. Benkirane, cette nouvelle identité visuelle a notamment pour objectif de «donner de la visibilité à Sopriam» et de «faire émerger ses deux labels» par rapports aux autres marques présentes sur le marché marocain. Puis M. Benkirane de poursuivre : «Notre identité traduit nos valeurs. Elle nous accompagnera pour relever les défis futurs». «Nous voulons faire de Sopriam un opérateur majeur de l’automobile, donnant pleine satisfaction à ses clients» a-t-il ensuite ajouté. Voilà un objectif propre à tout chef d’entreprise qui se respecte. Mais le patron de Sopriam ne s’arrête pas à un simple vœu pieux… Lui et son staff de direction ont tracé à l’entreprise la voie à suivre et les axes à entreprendre. Sopriam se donne ainsi les moyens de ses ambitions.
Baptisé «Vision Sopriam 2008», ce nouveau plan stratégique a été élaboré vers la fin 2005 pour s’étendre sur les trois années à venir. Concrètement et pour parvenir à se positionner aux avant-postes du secteur automobile au Maroc, Sopriam entend suivre une série de mesures stratégiques. Il est notamment question de veiller à donner un maximum de satisfaction au client. Pour cela, un seul mot d’ordre pour toute l’interface en rapport avec la clientèle : le professionnalisme.
Une rigueur dans la démarche qui devrait en toute logique aboutir à une amélioration des prestations de l’entreprise. Parmi celles-ci, le développement du service après-vente reste l’un des objectifs-phares de Sopriam. L’évolution du facteur humain et de ses compétences, ainsi que l’adoption d’une démarche commerciale plus agressive devraient également contribuer et de façon majeure à l’augmentation des ventes des deux marques et partant dégager des bénéfices. Car comme le veut la logique d’une entreprise à but lucratif, Sopriam est censée réaliser des profits.
De plus, et toujours dans le cadre du même plan stratégique, une «charte des valeurs Sopriam» a été instituée. Un document qui implique au quotidien l’engagement, le ralliement et la mobilisation de tous les membres du personnel, afin de faire aboutir la Vision Sopriam 2008. Voilà, en gros ce qui a été décidé et annoncé à travers la présentation de ce plan stratégique. Reste à rappeler que depuis sa nomination à la tête de l’entreprise, il y a environ quatorze mois, Abderrahim Benkirane semble enfin sortir de sa réserve.
Ce quadragénaire (il n’a que 47 ans), diplômé des prestigieuses universités de George Washington et Harvard, a d’abord commencé par revoir l’organisation interne de Sopriam, avant de lui préparer une vision et lui insuffler ainsi une nouvelle dynamique. Indéniablement, chez Sopriam «l’effet Benkirane» commence à se manifester.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *