Sport-auto : Rallye du «Maroc Classic» : Adieu Jean-François Rageys

Sport-auto : Rallye du «Maroc Classic» : Adieu Jean-François Rageys

Les fidèles de la «Route du Cœur» sont en deuil. Celui qui n’a eu de cesse de la tracer et d’en faire un rendez-vous annuel incontournable pour les passionnés de voitures d’époque et de prestige, s’est éteint la semaine dernière à l’âge de 68 ans. Jean-François Rageys, qui souffrait d’une septicémie, a rendu l’âme dans la soirée du lundi 9 mai dans un hôpital marseillais où il venait de subir, le matin même, une opération à cœur ouvert. Dès le lendemain, l’annonce de son décès se répand vite dans le milieu, entraînant une cascade de réactions. Sur le Web, les condoléances et messages de sympathie fusent de partout et proviennent des plus grands noms du sport automobile et de la presse ultra-spécialisée. Jean-Louis Moncet, journaliste de renom et commentateur attitré en Formule 1 a écrit sur son blog : «Jean-François restera surtout dans mon cœur pour avoir créé Promocourses, une officine très proche de la compétition automobile, qui se préoccupait d’organisation et de services de presse, que ce soit au Grand Prix de France, au rallye de Côte d’Ivoire ou ailleurs. Et grâce à lui, les amoureux des rallyes ont vécu les plus beaux et les plus grands Tours de Corse de l’histoire. Il mêlait avec bonheur une fine connaissance de la course et du journalisme (…) Nous lui devons beaucoup, encore aujourd’hui». Ayant cultivé la passion pour les voitures dès son plus jeune âge, Jean-François s’est d’abord orienté vers le journalisme automobile, intégrant le magazine Sport Auto au cours des années 60. Et c’est bien dans les pages de cette publication, qu’il allait se faire un nom et devenir une plume spécialisée du Rallye. En 1968, il débarque pour la première fois au Maroc «pour aider le Royal Automobile Club Marocain à relancer le Rallye international du Maroc qui devait intégrer dès 1970 le Championnat du monde des Rallyes», lit-on sur le site officiel du Maroc Classic. Deux ans plus tard et profitant de sa forte introduction dans le paysage du sport automobile français, JFR crée la société Promocourses, laquelle va devenir durant les années 70, l’agence incontournable des relations publiques dans le milieu du rallye et des courses en circuit. En 1984, il revient au Maroc avec la ferme volonté d’aider le Royal Automobile Club Marocain, à relancer le Rallye international du Maroc.
Devenu amoureux du Maroc où il s’installera à Marrakech, JFR organise en 1993 la première édition du Rallye du Maroc Classic. Une course de régularité, d’abord destinée aux voitures d’époque, qui s’est ouverte par la suite aux bolides de prestige. D’une vingtaine d’engagés, le Maroc Classic n’a fait que des adeptes comptant aujourd’hui plus d’une soixantaine de participants chaque année. Principalement Européens, ces «gentlemen drivers» viennent chaque année au printemps sillonner les routes de l’Empire Chérifien, avec au menu et comme le dit si bien la devise de ce rallye : «de l’action au volant, du luxe à l’étape». Le tout, non sans participer à une action sociale des plus louables. En bonne opération d’image pour le Maroc à l’international, le Classic draine incontestablement des touristes premium. Concernant précisément cet aspect de promotion touristique du Rallye, Jean-François avait répondu une fois, lors d’un interview, à ALM (Cf édition du mercredi 8-02-2006) : «ce qui m’intéresse le plus, c’est qu’on ait surtout des retombées médiatiques un peu partout en Europe». Un véritable VRP pour le Royaume au profit duquel il allait faire et apporter encore plus à l’avenir. Son proche entourage, et notamment sa femme Dominique et son acolyte Kamil El Kholti, s’assureront de la pérennité du Classic. Éternellement en sa mémoire…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *