Suzuki : Bénéfices doublés durant le premier semestre

Suzuki : Bénéfices doublés durant le premier semestre

Le constructeur d’automobiles et de deux- roues japonais Suzuki a annoncé hier avoir plus que doublé son bénéfice net lors du premier semestre 2010-2011, grâce à de bonnes ventes de voitures au Japon et en Asie. Pendant la période d’avril à septembre, Suzuki a dégagé un bénéfice net de 30,4 milliards de yens (264 millions d’euros), en forte hausse de 143%, alors que son chiffre d’affaires a grimpé de 11,6% à 1.318,8 milliards de yens (11,5 milliards d’euros). Le chiffre d’affaires a progressé «grâce à l’augmentation des ventes d’automobiles au Japon et à la hausse des ventes d’automobiles et de deux-roues en Asie, bien que les ventes en Amérique du Nord et en Europe aient été inférieures à l’an passé», a expliqué le groupe dans un communiqué. Malgré les effets négatifs du yen fort et une augmentation des dépenses en recherche et développement, Suzuki a aussi plus que doublé son bénéfice d’exploitation, à 68,8 milliards de yens (600 millions d’euros), mettant en avant ces ventes élevées et des réductions de coût. La quasi-totalité de ce bénéfice opérationnel est à mettre au crédit de la branche automobile du groupe, qui a vendu 13,5% de voitures en plus, dépassant les 1,250 million d’unités. Suzuki a notamment bénéficié, au Japon, de mesures gouvernementales de soutien à l’achat de véhicules «écologiques». Son modèle compact Alto et sa mini-voiture Pallete (moins de 660 centimètres cubes) se sont particulièrement bien écoulés dans l’archipel. «À l’étranger, nos ventes ont aussi progressé grâce à nos affaires dans les pays émergents, notamment asiatiques comme l’Inde et l’Indonésie». Maruti Suzuki India, une filiale majoritairement détenue par Suzuki, est le principal constructeur automobile dans ce pays, où il vend une voiture sur deux. Les ventes de deux-roues ont en revanche stagné (+0,4%), à 1,440 million d’unités, «à cause d’un déclin en Amérique du Nord, Europe et Japon, malgré une croissance en Asie». Ayant dépassé sa prévision de bénéfice net pour l’année budgétaire d’avril 2010 à mars 2011 (30 milliards de yens) au cours du seul premier semestre, Suzuki a relevé cette prévision, mais seulement de peu, à 35 milliards de yens.  Le groupe a expliqué cette prudence par «les incertitudes autour de la conjoncture économique et des taux de changes». Il a relevé aussi sa prévision de bénéfice opérationnel à 100 milliards de yens, contre 80 milliards escomptés jusqu’à présent, et sa prévision de chiffre d’affaires à 2.550 milliards de yens, contre 2.500 milliards.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *