Suzuki Swift : Pas un, mais deux millions d’unités vendues

Suzuki Swift : Pas un, mais deux millions d’unités vendues

Spécialiste des petites voitures, dont sont friands les automobilistes nippons, Suzuki sait que sa croissance –comme celle de tout grand constructeur automobile– passe inévitablement par une stratégie industrielle et commerciale, menée à l’échelon international. D’où des usines implantées ici et là (Inde, Chine, Hongrie) et des modèles à vocation mondiale comme l’Alto (Celerio), le SX4 et surtout la Swift. Cette dernière se vend tellement bien un peu partout qu’elle vient de franchir la barre colossale des deux millions d’immatriculations et ce, depuis son lancement en novembre 2004.
C’est ce que vient d’annoncer son constructeur, qui a également précisé que cette citadine fut d’abord fabriquée et commercialisée au Japon, avant de voir sa production étendue à d’autres pays tels que la Hongrie, l’Inde et la Chine. Curieusement, ce n’est pas l’Empire du Milieu qui a le plus contribué à cet accomplissement, puisque «sur les deux millions d’unités vendues, près de 15% l’ont été au Japon, environ 39 % en Inde et aux alentours de 27 % en Europe», a indiqué Suzuki dans un communiqué.
Encore plus édifiant, la production mondiale cumulée de la Swift avait atteint le million d’unités en juin 2008, soit trois ans et huit mois (seulement) après le début de sa production, ce qui en fait le modèle ayant atteint ce palier le plus rapidement dans l’histoire de Suzuki !
Aujourd’hui, la Swift est commercialisée dans 124 pays et régions du monde et continue à capitaliser sur les qualités qui ont fait son succès. Une ligne originale et réussie, un intérieur spacieux et bien présenté, ainsi qu’une économie à l’usage comme à l’entretien. Ce n’est donc pas par hasard si «la Swift a reçu 67 récompenses dans 26 pays et régions, dont l’Asie, l’Europe et l’Océanie, témoignant du réel engouement qu’elle suscite», rappelle le constructeur dans ledit communiqué. Un document qui date du tout début du mois courant, soit bien avant les tristes événements (tremblements de terre, tsunami…) qui ont secoué le Japon et contraint les constructeurs automobiles locaux à suspendre leur production. Cela ne devrait pas hypothéquer la carrière de cette citadine qui a reçu, il y a quelque peu, les bienfaits d’une légère mise à jour, mettant en exergue des nouveaux blocs de phare et de feux arrière retouchés, ainsi qu’une calandre redessinée. Mais encore ? Elle profite aussi de quelques amendements mécaniques, dont l’adoption d’un nouveau moteur essence de plus petite cylindrée (1.2 litre en remplacement du 1.3 l), tout aussi puissant (94 chevaux), mais heureusement moins gourmand (consommation moyenne abaissée de 5,8 à 5,0 l/100 km). Cette version restylée est d’ailleurs attendue vers le second semestre sur notre marché, où Suzuki Maroc a déjà livré plus de 1.200 Swift. Que de «Swifteurs» roulent donc sur nos routes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *