Tesla: Une étude dénonce le taux des accidents du travail

Tesla: Une étude dénonce le taux des accidents  du travail

Il n’est pas de métier sans risques. Et chez les constructeurs automobiles, les accidents sont souvent fréquents, mais avec des degrés différents.

Ainsi, il a été constaté que le taux de blessures lors d’accidents du travail chez le constructeur américain de voitures électriques haut de gamme Tesla est supérieur d’un tiers à la moyenne du secteur automobile, selon un rapport publié par une association de défense des salariés basée en Californie.

Ce groupe, Worksafe, a procédé à une analyse de données de Tesla à la demande du syndicat United Auto Workers, qui essaie de convaincre des travailleurs de Tesla de s’organiser pour défendre leurs droits.

Tesla, dirigé par le milliardaire Elon Musk, est le seul constructeur automobile présent sur le sol américain à ne pas avoir de syndicat. L’analyse faite par Worksafe du registre des blessures envoyé par Tesla aux autorités californiennes de la santé et de la sécurité montre qu’il y a eu 8,8 blessures pour 100 salariés en 2015, soit un taux supérieur de 31% à la moyenne du secteur automobile américain, qui ressort à 6,7. Ce taux, connu sous le sigle TRIR (taux de fréquence des accidents déclarés), est revenu à 8,1 pour 100 en 2016 chez Tesla. Le chiffre 2016 du secteur dans son ensemble n’est pas encore connu. Worksafe a également calculé que le taux de blessures graves était deux fois plus élevé que le taux moyen du secteur en 2015, tout en précisant qu’il avait légèrement baissé l’année dernière.  Tesla a réagi en expliquant que son taux d’accidents du premier trimestre 2017 était inférieur de 32% à la moyenne du secteur.

«Nous avons pu avoir des difficultés par le passé en apprenant à devenir un constructeur automobile, mais ce qui compte, c’est l’avenir, et avec les changements que nous avons mis en place, nous avons de loin le taux de blessures le plus bas du secteur», affirme le constructeur dans un communiqué. Parmi les changements évoqués figure l’adjonction d’une troisième équipe, ajoute Tesla, ce qui a entraîné une baisse de 30% des accidents déclarés au cours des trois premiers mois de l’année par rapport au premier trimestre 2016.

Worksafe estime que les données préliminaires du premier trimestre avancées par Tesla sont insuffisantes pour en tirer des conclusions sur une tendance de fond.

1 Comment

  1. Muslim

    Ce constructeur américain voit les choses de loin, si on se projette dans les 30 à 40 prochaines années, la voiture thermique ne sera qu’un souvenir, on sera passé du thermique, à l’hybride(qui est de plus en plus présent aujourd’hui sur le marché), au tout électrique(avec l’évolution des technologies), alors vaut mieux anticiper et prendre de l’avance pour dominer les autres à l’avenir, et avoir la part du lion!

    Reply

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *