Test drive Ford Ranger : Mastodonte agile !

Test drive Ford Ranger : Mastodonte agile !

Ford dégaine la toute nouvelle génération du Ranger. Cette fois, les ingénieurs de la marque à l’ovale bleue signent avec un pick-up toujours aussi baroudeur, mais encore plus raffiné avec une cosmétique d’ensemble encore plus sexy, une qualité perçue au top niveau et un confort déroutant.

Nous avons eu l’occasion d’essayer ce mastodonte en Jordanie, passant en revue différents types de terrains, des plus escarpés et impraticables aux plus soyeux. Le moins que l’on puisse dire est que le Ranger a réussi brillamment à se dépêtrer de toutes les situations.

Le pick-up, de plus en plus en vogue…

Si à la base, le pick-up représentait un véhicule essentiellement utilisé par les professionnels, il faut dire que depuis peu, nombreux sont les particuliers qui osent de plus en plus franchir le pas pour l’acquérir. Emboîtant doucement le pas au marché très en vogue des SUV, le marché du pick-up est plus que jamais en train de prendre une petite place dans le très grand monde de l’automobile. Ford n’entend donc pas demeurer en reste face à la concurrence nippone ou encore plus récemment européenne, alors que traditionnellement le constructeur a toujours été pionnier en matière de pick- up. C’est pour cette raison que la marque à l’ovale bleue a donc complètement revu son Ranger.

Pouvant porter jusqu’à…. 1.300 kg !

Pour sa troisième génération, le Ford Ranger opte pour un look résolument issu des autres modèles de la marque. Il se pare d’une calandre à trois bandes chromées rappelant certaines Ford vendues en Amérique du Nord. Idem pour les petites prises d’air chromées sur les flancs. Le modèle est également plus long que l’ancienne génération de 18 cm (5,36 m), mais également plus haut de 5,3 cm (1,81 m) et plus large de 6,2 cm (1,85 m). De fait, l’habitabilité sur ce modèle devient excellente (version double cabine) pour un volume de chargement qui, au niveau de la benne, défie toute concurrence avec une charge utile oscillant entre 1.150 et 1.300 kg. Parallèlement, le modèle possède une charge remorquable allant jusqu’à 3.350 kg, ce qui s’avérera très pratique pour ceux qui voudraient tracter leur bateau, moto, voiture ou même… un autre Ranger (2.048 kg) !
Suréquipé…
Côté équipements, le Ranger reçoit tous les équipements normalement réservés à une vraie berline. La liste est très complète avec la climatisation automatique, les sièges en cuir électriques/chauffants, des prises USB/iPod (version Limited et WildTrak) ou encore la caméra de recul (très utile vu les mensurations de l’engin) et le GPS. Grâce à sa hauteur conséquente, le Ranger offre une position de conduite très haute et agréable. L’insonorisation de l’habitacle est également un point extraordinaire. A 130 km/h sur l’autoroute, nous n’avions pas vraiment l’impression d’être dans une voiture de cette catégorie.

A l’aise sur tous les chemins…

Mû par un 4-cylindres 2.2 de 150 ch et 375 Nm de couple, l’engin s’avère exceptionnellement agile, même sur des terrains en pente et très inclinés.
La puissance et le couple sont disponibles en suffisance à tous les couples. Enchaînant près de 400 km entre la mer Morte et le désert de Aqaba, notre mastodonte, équipé de la boîte manuelle à 6 rapports, s’est avéré pas trop gourmand. Au pied des 7 colonnes de la sagesse en plein milieu du désert de reg jordanien, le Ford Ranger s’est avéré être un redoutable franchisseur.
Sa garde au sol a, elle aussi, été majorée (23 cm). Ajoutez à cela un mode 4×4 enclenchable jusqu’à 120 km/h, une gamme de rapports courts, un contrôle de vitesse en descente (HDC) et un différentiel électronique, et vous obtenez un pick-up qui n’a rien à envier à certains 4×4.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *