Tir groupé de Renault au Mondial de l’Automobile

Tir groupé de Renault au Mondial de l’Automobile

A l’initiative de Renault et sa filiale marocaine, ALM a couvert l’édition 2008 du Mondial de l’Automobile. Un Salon qui se tient tous les deux ans à Paris et en alternance avec celui de Francfort. Et cette année, plus que celles qui ont précédé, les voitures hybrides, concepts électriques et autres technologies écologiques, sont les maîtres-mots du Salon. Une thématique devenue récurrente du fait de la hausse du prix du pétrole, et même, dictée par la morosité de l’économie mondiale.
C’est dans ce contexte que Carlos Ghosn est venu prononcer –devant une foule de journalistes– sa traditionnelle allocution sur le stand du groupe dont il a les destinées. Un discours qui prend l’allure d’un plaidoyer pour l’optimisme dans le futur proche. D’abord, avec le lancement de la troisième génération de la Mégane. Un best-seller que Renault peut se targuer d’avoir vendu à «plus de 8 millions de clients dans le monde depuis le lancement de la première mouture en 1995», dixit M. Ghosn. Puis d’ajouter que pour la Mégane III, «Renault a voulu un design coup de cœur». En d’autres termes, celle appelée à succéder à la Mégane qu’on connaît ne devrait avoir aucune difficulté à séduire, tant son design joue la carte de l’originalité modérée.
Et si la presse spécialisée avait déjà découvert la Mégane berline il y a quelques semaines, le suspense avait été gardé jusqu’au bout sur sa variante à 3 portes. Un coupé à la sportivité affirmée et soulignée par un traitement spectaculaire de sa partie arrière. Ce sont donc deux versions de la Mégane (en attendant d’autres déclinaisons) qui seront d’emblée disponibles et dont l’espace intérieur donne la «priorité à l’ergonomie et au confort», tandis que les moteurs concilient plaisir de conduite et respect de l’environnement.
C’est dans ce sillage que le président de Renault a aussi présenté le Z.E. Concept : un prototype 100% électrique qui préfigure ce que sera l’automobile Renault de demain. Un avenir pas si lointain, puisque le premier constructeur automobile français a prévu de commercialiser à l’horizon 2011 des voitures électriques (avec batteries au lithium-ion) dans plusieurs pays européens (Danemark, Portugal…), en Israël et même dans l’Etat américain du Tennessee.
Autre nouveauté, autre concept, l’étude de style Ondelios incarne la vision du crossover haut de gamme selon Renault. Un drôle d’engin, gros et haut comme un paquebot, à motorisation hybride et dont les portes s’ouvrant en papillon donnent accès à un habitacle où le confort et le silence règnent royalement.
Beaucoup plus conventionnel, le Kangoo Be Bop est déjà prêt pour servir à une clientèle d’un nouveau genre, qu’elle soit professionnelle ou non. Il s’agit d’une variante du nouveau Kangoo, se distinguant par la compacité de ses mensurations au profit d’une meilleure maniabilité en ville, avec à la clé, un adoucissement du coût de l’utilisation quotidienne. Et lorsqu’il veut parler de la Laguna III, M. Ghosn annonce : «notre engagement qualité a été tenu !». Une qualité qui profite aussi au reste de la gamme, à commencer par le Coupé Laguna, fraîchement commercialisé en Europe et vecteur d’une nouvelle image pour la marque au losange. Une image qui devient plus technologique et un tantinet sportive avec le concept à quatre roues directrices qui profite à la gamme Laguna dans ses trois carrosseries (berline, break et coupé).
Bref, qu’il s’agisse de nouveautés destinées à la vente ou d’études de style à attendre, la marque française fait preuve d’une créativité qui lui permettra de demeurer au diapason des grands constructeurs automobiles de la planète. «Face aux défis d’un monde qui change, Renault est une marque qui observe, qui réfléchit et qui propose des solutions», nous dit-on avec beaucoup de raison.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *