Tous mes vœux…

Tous mes vœux…

Une autre est aux portes, pleine de promesses, de résolutions fermes ou chancelantes, mais surtout jalonnée d’espoirs.

Ainsi va le monde, ainsi va le temps ! Si je verse autant dans la prose, c’est bien parce que l’on ne quitte jamais une année sans un certain brin de nostalgie, une sorte de mélancolie mêlée à la ferveur enthousiaste d’accueillir des jours plus avenants. Il faut dire que l’année 2015 fut riche ! Riche en retrouvailles de toutes sortes, riche en découvertes et en expériences inoubliables, notamment dans ce doux et fascinant microcosme qu’est le monde de l’automobile.

2015 a été l’année qui a accueilli Ford et Peugeot-Citroën dans nos contrées. Elle a été l’année où Renault a brillé de tous ses feux, faisant tourner à flux tendu son usine de Tanger. L’année sortante a vu les exportations automobiles dépasser d’une tête, et pour la première fois dans l’histoire du Maroc, celles des phosphates, renflouant ainsi une balance commerciale ô combien malmenée.

Elle a été l’année où furent désignées les voitures les plus prestigieuses qui circulent sur nos bitumes, où plusieurs nouveaux modèles, plus révolutionnaires les uns que les autres, ont intégré nos parcs, mais surtout l’année où les Marocains se sont enfin réconciliés avec la voiture ! Et pour cause, après 24 mois de disette et de vaches maigres, les ventes automobiles commencent à frémir de nouveau, renouant enfin avec leur trend haussier dérangé par une crise importée…

Aux lecteurs assidus ou occasionnels que vous êtes, aux passionnés, aficionados ou simples curieux, et même à ceux qui lisent accidentellement ces lignes (un accident qui ne vous laissera aucune séquelle, bien au contraire !), je vous souhaite à tous, sans exception, une excellente année 2016 !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *