«Toyota poursuivra son offensive»

«Toyota poursuivra son offensive»

ALM : Quel bilan commercial dressez-vous de l’année 2003 et de l’Auto-Expo qui vient de s’achever ?
Abdelhamid Yala : L’année 2003 fut pour Toyota une très bonne année dans le sens où elle vient confirmer la croissance déjà retrouvée en 2002 et justifier toutes les réformes stratégiques que nous menons depuis plus de 2 ans déjà.
En 2003 Toyota a progressé de plus 70% dans un marché (CBU) qui a pris 4,5 points seulement. De ce fait, notre part de marché est passé de 8,1% à fin 2002 à 12,9% à fin 2003. Aussi, nous sommes ravis que cette dynamique se confirme sur 2004 puisqu’à fin avril notre PDM s’établissait à 14,3%, même si sur le mois d’avril Toyota s’est classée en 2è position à 9 unités seulement du n° 1 du marché CBU (VP et VU).
Pour ce qui est de l’Auto-Expo 2004, cette manifestation s’inscrivait dans notre stratégie globale. Le bilan a été très positif. Nous y présentions le RX330 de Lexus et La Corolla Verso qui a rencontré un succès exceptionnel.
Justement, vous venez d’évoquer la Corolla Verso, croyez-vous au succès des breaks et des monospaces compacts au Maroc?
Je pense que nous subissons les effets de mode que nous voyons en Europe avec quelques années de retard. Cela a été le cas avec la mode du 4X4 qui connaît au Maroc une croissance bien supérieure à la moyenne. Cela a été également le cas avec le Scénic qui a ouvert la voie à ce type de véhicule. Aujourd’hui, les clients de ce segment recherchent un monospace compact tout aussi confortable qu’une berline, très modulable et offrant une sécurité optimale. C’est dans ce contexte que s’inscrit la nouvelle Corolla Verso qui, comme vous le savez, vient d’obtenir 5 étoiles aux crash-tests de l’Euro-NCAP.
Je considère en revanche que les breaks représentent un segment à part qui aura encore besoin de temps pour trouver son public au Maroc.
Qu’allez-vous faire pour maintenir votre position, après les nouveautés lancées par la concurrence sur le marché marocain ?
Comme vous avez pu le voir, nous avons lancé en avril le RAV4 Diesel. En mai nous avons lancé la Corolla Verso. Il s’agit de 2 modèles majeurs dans notre gamme, dont il faut consolider les positions à présent. Néanmoins, Toyota poursuivra son offensive, grâce à d’autres surprises prévues pour cette année. Ceci étant, nous travaillons beaucoup sur l’amélioration de nos process et compétences internes car des poches de croissance non négligeable s’y trouvent.
Après l’introduction du YRV, comment se porte la marque Daihatsu au Maroc ?
Franchement, nous avons été très agréablement surpris par l’accueil qui a été réservé au YRV par notre clientèle. A tel point que nous avons été en rupture de stock pendant 2 mois. Le modèle plaît par son niveau d’équipement, son design moderne et surtout son prix très attractif qui est de 106.900 DH TTC.
Lexus, label haut de gamme de Toyota, maintient sa suprématie dans le segment du luxe sur le marché nord-américain. A quand son redémarrage au Maroc ?
Lexus est une marque qui a besoin d’une stratégie indépendante. Lorsqu’on achète Lexus, c’est pour tout ce que symbolise la marque. Ces symboles doivent se retrouver tout au long de l’expérience d’achat et de propriété, et ce à travers des équipes commerciales, marketing et après-vente entièrement dédiés. Si on y rajoute un budget communication conséquent, le tout représente un investissement relativement important. Nous y songeons très activement et passerons à l’action dès que le moment opportun s’y prêtera.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *