Toyota Prius : Une hybride en tête des ventes au Japon

Toyota Prius : Une hybride en tête des ventes au Japon

La Prius, automobile à motorisation hybride (essence + électricité) du premier constructeur japonais Toyota, est encore arrivée largement en tête des ventes de véhicules en août au Japon, pour le troisième mois consécutif. Selon l’Association des concessionnaires japonais (Jada), ont été livrées 21.669 Prius au Japon en août (après 27.712 en juillet, 22.292 en juin et 10.915 en mai), sur un total de 263.524 automobiles particulières (micro-citadines comprises) nouvellement mises en circulation dans le pays au cours du même mois. La Prius a totalisé ainsi environ 8,2% du total des ventes de voitures de tourisme en août. À ce jour, Toyota affirme que la nouvelle Prius (3e génération) a été commandée au total à plus de 250.000 exemplaires au Japon et que les délais d’attente sont de l’ordre de 8 à 10 mois.
En août, tout comme en juin et juillet, la Prius s’est non seulement classée nettement première dans le palmarès des ventes de voitures de gabarit traditionnel, mais aussi dans le classement prenant en compte les mini-voitures, celles d’une cylindrée inférieure à 660 cm3.
La nouvelle Prius, qui avait été pré-commandée à 80.000 unités avant même d’arriver dans les concessions le 18 mai 2009, avait immédiatement devancé une autre récente hybride, l’Insight de Honda, qui rencontre également un certain succès.
En août, ladite Insight s’est classée à la 4e position dans le hit-parade des voitures de gabarit traditionnel avec 7.900 unités immatriculées. Désormais, plus d’une voiture sur dix vendues au Japon chaque mois est une hybride, type d’automobiles dont les prix ont fortement baissé depuis le début de l’année et qui bénéficient de réductions fiscales. Leur popularité croissante a permis d’amortir la chute des ventes de véhicules neufs au Japon. En août, tous types et gabarits confondus (voitures, camions, bus), elles n’ont cédé que 0,5% en glissement annuel, soit nettement moins que les mois précédents.
Toyota a par ailleurs annoncé avoir écoulé à fin août plus de 2 millions d’automobiles hybrides dans le monde, depuis le lancement du premier modèle de ce type au Japon fin 1997 (en 2000 aux Etats-Unis et en Europe). Le numéro un mondial du secteur et pionnier de la technologie à motorisation double (électricité + carburant) avait mis près d’une décennie (décembre 1997 à mai 2007) avant de passer le cap du premier million d’exemplaires vendus dans le monde. Les voitures hybrides étaient initialement bien plus onéreuses à l’achat que celles à essence.
Grâce à l’extension internationale de la zone de commercialisation (50 pays actuellement) et à l’étendue des modèles (13 au total, véhicules logistiques compris), un million d’automobiles hybrides de plus ont été écoulées en un peu plus de deux ans seulement (avril 2007 à août 2009). L’objectif est désormais de vendre au moins un million d’hybrides par an, un but que Toyota espère atteindre au plus vite, même si la crise mondiale l’a forcé à patienter plus que prévu au départ.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *