Toyota Yaris III : Une future starlette

Toyota Yaris III : Une future starlette

Ainsi, le premier constructeur japonais a dévoilé les premières photos de sa future Yaris, sa grande nouveauté au prochain Salon de Francfort. Esthétiquement plus originale que sa devancière, la Yaris troisième du nom est aussi plus longue (+ 10 cm), atteignant 3,88 mètres, ce qui a profité au coffre dont le volume est passé de 272 à 286 litres. Les premiers clichés de l’intérieur montrent un poste de conduite cossu et sophistiqué. À ce titre, Toyota annonce que sa citadine pourra (selon les finitions et les options) recevoir des gadgets high-tech comme le démarrage sans clé, ainsi que le pack Toyota Touch qui comprend un autoradio CD/MP3, une connectivité Bluetooth, un écran de navigation et même une caméra de recul. Enfin, mécaniquement, les mêmes moteurs seront reconduits, soit les blocs VVT-i (essence) 1.0 l de 69 chevaux et 1.3 l de 99 ch, ainsi que le diesel 1.4 D-4D de 90 ch.

Audi A5/S5 : Passage par la case restylage
Lancée il y a quatre ans, l’Audi A5 doit subir l’incontournable lifting de milieu de vie. En fait, c’est toute la gamme A5 (coupé, Sportback et cabriolet) qui évolue, mais en douceur comme l’atteste la face avant retouchée. Un regard sans surprise, puisque vue de face, cette A5 «faceliftée» ressemble à s’y méprendre à une nouvelle A6 ! On retrouve donc ces phares aiguisés et dotés des dernières technologies d’éclairage. Le profil général reste inchangé, tout comme les feux arrière qui n’évoluent que par l’adoption d’une bande de LED. En revanche, les A5 subissent de grands changements sur le plan mécanique avec un fort accent de downsizing, notamment du côté des diesel. Ainsi, les blocs TDI 2.0 litres (170 ch), 2.7 l (190 ch) et 3.0 l (240 ch) cèdent la place à respectivement un nouveau 2.0 l de 177 ch et un seul V6 3.0 TDI retravaillé et décliné en deux puissances : 204 ch et 245 ch. Enfin, gros remaniement du côté du coupé S5 qui troque son V8 4.2 l pour le V6 TFSI de 333 ch.

Peugeot 508 RXH : Chic, hybride et baroudeuse
Après les SUV, voilà un autre segment de niche qui est appelé à proliférer : celui des «allroad». En effet, les Audi Allroad et Volvo XC70 auront bientôt des rivales et pas seulement du côté des marques premium. Ainsi et en attendant la probable confirmation de Volkswagen quant à une «CrossPassat», c’est Peugeot qui a dégainé le premier avec la 508 RXH. Concrètement, il s’agit d’une déclinaison chic, hybride et baroudeuse de la 508 SW. C’est donc un break au look baroudeur, à la garde au sol légèrement rehaussée et doté de quatre roues motrices. Celles de l’essieu avant sont reliées à un 2.0 Diesel de 163 chevaux, tandis que les roues arrière sont propulsées par un moteur électrique de 37 ch, soit une puissance totale de 200 ch. Le tout, pour un couple maximal de 450 Nm. De quoi pouvoir s’aventurer en montagne… tout en préservant l’environnement. Car avec une consommation mixte de 4,2 l/100 km et 109 g/km en rejets de CO2, la 508 RXH aura bien le label vert à sa sortie en 2012.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *