Trois questions à Pravin Shah

Trois questions à Pravin Shah

ALM : Comment se positionne Mahindra sur le marché indien et quelles ont été ses performances commerciales et financières durant l’exercice écoulé ?
Pravin Shah : Mahindra & Mahindra (M&M) est une multinationale indienne opérant dans plusieurs secteurs d’activités dont celui de l’industrie automobile. Et dans ce dernier pôle, notre firme est présente dans le marché des véhicules de tourisme, les SUV notamment, ainsi que dans celui des engins agricoles. Et concernant le dernier exercice fiscal qui clore au 31 mars, M&M devrait avoir livré quelque 160.000 voitures particulières et environ 95.000 tracteurs, soit un total de 255.000 véhicules. Nous détenons une part de marché d’environ 50% en Inde et nous sommes leader dans les segments du SUV, du pick-up et du MPV (van et monospaces) et surtout du tracteur dont nous avons une part de 30% et le leadership depuis 32 ans. Et à lui seul, le pôle automobile de M&M a réalisé un chiffre d’affaires de 3,25 milliards de dollars en 2006.

Votre première incursion au Maghreb, à travers Mediauto au Maroc, est-elle unilatérale du fait qu’il s’agit d’un investissement du Groupe Bernard Hayot ou y avait-il réellement une volonté d’être présent dans la région ?
Mahindra a toujours été intéressée par l’Afrique du Nord, mais ne voulait pas se précipiter sur ce marché avant d’être prêt. Pour entrer sur un marché il faut d’abord bien l’étudier et ce par rapport à diverses questions. D’abord, savoir si les produits conviendront au marché nord-africain. Ensuite, réfléchir sur la manière d’entrer sur ce marché et donc faire le choix entre y aller directement ou via un distributeur exclusif, qui y est déjà présent. Puis, preuve que Mahindra est fortement intéressée par l’Afrique du Nord, le démarrage dans les six mois à venir d’une unité de montage en Egypte.

Qu’en est-il des récents partenariats passés avec Renault ?
Nous avons passé deux accords avec le groupe Renault. Le premier a été strictement passé avec le constructeur Renault SA. Il s’agit de la joint-venture ayant donné naissance à l’entité «Mahindra Renault India Limited» et relative à la production et la commercialisation d’un seul modèle en Inde et qui est la Logan. La deuxième joint-venture a été créée il y a moins de deux mois, entre Mahindra et l’alliance Renault et Nissan avec une parité de capital de 50%-50%. Elle a pour objet la construction, en Inde, d’une usine dont la capacité de production sera d’environ 400.000 véhicules par an et qui devra atteindre un million d’unités fabriquées dans les cinq années qui suivent.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *