Ultra-sportives : Lexus IS-F : Encore plus puissante qu’une M3

Ultra-sportives : Lexus IS-F : Encore plus puissante qu’une M3

Mais que signifie la lettre «F» apposée sur les ailes avant de cette sulfureuse Lexus IS? Voilà l’une des questions que l’on se pose à l’approche de l’IS-F, déclinaison sportive de la familiale de Lexus (l’IS) et qui vient d’être commercialisée sur le marché japonais. Réponse et contrairement à ce que l’on croyait le «F» ne signifie par «Fast» («rapide» en anglais), mais fait plutôt référence au circuit et centre d’essai «Fuji Speedway» (à proximité du mont Fuji), soit là où la voiture a été développée en grande partie.
Au Japon, la clientèle ciblée par ce modèle, principalement les jeunes (pères de famille) devrait apprécier le travail accompli sur la carrosserie de cette ISF. Outre un becquet intégré à la malle arrière, les évolutions esthétiques s’articulent principalement autour de gigantesques roues à 10 branches, chaussées de pneus de 19 pouces, ainsi qu’une large prise d’air au bouclier avant et des écopes latérales situées derrière les roues avant (et surmontées de la lettre «F»). C’est beau, agressif et sans excès ni faute de mauvais goût. Cette même tendance, qui fait dans le genre «soft tuning», se retrouve également à bord avec notamment, une sellerie en cuir perforé, des placages en carbone blanc et des pédaliers en aluminium et ajourés. La présentation intérieure est donc du plus bel effet et vient rappeler de quoi ce label haut de gamme est capable en la matière.
Mais surtout et avec ce lancement, le groupe Toyota (propriétaire de Lexus) lève enfin le voile sur une information qui était jusqu’alors secrètement gardée : la puissance du moteur qui loge sous le capot de l’IS-F. On savait que celle-ci (la puissance) tournerait autour des 400 chevaux – histoire d’inquiéter la nouvelle BMW M3 –, mais surprise ! L’IS-F étrenne un V8 de 5.0 litres qui développe finalement 423 ch pour un couple de 505 Nm ! Des valeurs un cran plus élevées que celles des deux meilleures sportives allemandes de même trempe et à moteur V8 à savoir, la nouvelle BMW M3 (420 ch/400 Nm) et l’Audi RS4 (420 ch/430 Nm).
Autre démonstration du savoir-faire mécanique de Lexus : sa transmission. Le V8 de l’IS-F est en effet associé à une boîte auto à 8 rapports avec passages des vitesses via des palettes au volant. Côté performances, l’IS-F accélère de 0 à 100 km en 4,9 secondes et peut monter à 300 km/h en vitesse de pointe, mais celle-ci a – curieusement – été limitée (par le constructeur) à 290 km/h. Allez comprendre…
Toujours est-il que cette familiale japonaise flirte carrément avec l’univers de la compétition. D’ailleurs, son comportement dynamique a été peaufiné avec les plus hautes exigences d’excellence que l’on connait à Lexus. Châssis revu et renforcé, assiette rabaissée de 25 mm, et freinage développé par Brembo (disques perforés de 14 et 12 pouces, étriers à 6 pistons devant et 2 derrière…).
La Lexus IS-F a donc tous les moyens de figurer parmi les références de cette niche de segment, celle des familiales ultra-sportives. Elle a donc de fortes chances pour être bien accueillie par les clients européens et américains, qui pourront se l’offrir en 2008. Ses deux rivales allemandes précitées n’ont qu’à bien se tenir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *