Un couple britannique acquiert 5 Daihatsu en l’espace de 2 ans et demi

Un couple britannique acquiert 5 Daihatsu en l’espace de 2 ans et demi

L’histoire se passe à Axminster, dans le compté du Devon (Sud-Ouest de l’Angleterre). Il y a maintenant deux ans et demi, un certain John MacKay s’était rendu chez le concessionnaire Daihatsu du coin, Central Motors Chard. Ce quinquagénaire avait alors souhaité que sa femme Sue change de voiture et en possède une nouvelle un tantinet plus sportive. Le couple MacKay avait donc opté pour le Copen, le coupé-cabriolet de Daihatsu. Cela d’autant plus qu’une édition limitée, baptisée «Vivid», leur avait plu par ses différentes particularités sur le Copen. Ils en ont alors passé commande. Mais quelques semaines après, lors de la livraison du véhicule, ils ont craqué pour la nouvelle Sirion. L’homme a alors décidé de reporter de quelques mois la livraison du Copen, pour repartir, ce jour-là, au volant d’une Sirion acquise pour lui.
Après 18 mois de conduite alternée, sans problème entre les deux époux et leurs véhicules, le Copen ne fait pourtant plus l’affaire de la famille qui s’agrandit. Cela, même si l’histoire ne nous dit pas combien d’enfants compte ce couple.
John décide donc de se débarrasser du coupé-cabriolet de sa femme à qui il cède sa Sirion.  Et pour lui, ce sera un 4×4 Terios qu’il s’achète au début 2007. Mais en avril de la même année, sa femme décidé d’acquérir une nouvelle Sirion, juste pour elle.
En mars 2008, soit moins d’un an après, le même concessionnaire Daihatsu d’Axminster retrouve M. MacKay. Ce dernier, fraîchement retraité de l’armée, veut s’acheter une Materia de couleur bleue. Un minispace cubique qui plaît à la clientèle anglo-saxonne de Daihatsu et que notre fan de la «marque au D cabré» veut utiliser pour tracter une caravane et aller bourlinguer dans le pays. Chris Renfree, le chef des ventes de ladite concession, remplit alors et pour la cinquième fois en deux ans et demi un bon de commande au nom de John MacKay. Mais cette fois, pas question de ne pas en profiter et médiatiser cette idyle entre les MacKay et Daihatsu, le temps d’une photo souvenir en présence de la presse locale. Interrogé  par cette dernière sur ses motifs de choix et d’achat pour cette marque, John répond : «Ma bonne relation avec Daihatsu tient à ma satisfaction de ses voitures. Elles sont fiables, de qualité et aussi bien entretenues que cotées en après-vente. Je n’achèterais rien d’autre qu’une Daihatsu !».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *