Un monospace Chevrolet pour l’homme le plus grand au monde

Un monospace Chevrolet pour l’homme le plus grand au monde

Leonid Stadnyk est ukrainien et il est surtout l’homme le plus grand du monde, puisqu’il mesure 2,58 mètres ! Cela lui permet d’être inscrit dans le Guiness Book, le célèbre livre mondial des records. C’est en quelque sorte un prestige. Certes, mais dans la réalité du quotidien, les choses se passent autrement moins bien pour cet homme qui, en fait, fut victime d’une anomalie de croissance à l’âge de 14 ans suite à une opération au cerveau. Agé de 37 ans, Leonid a des difficultés à tous les niveaux, que ce soit pour trouver chaussure à son pied (il chausse du 60 !), ou pour manier un téléphone portable (ses mains dépassent les 30 cm). Et avec ses 200 kilos sur la balance et ses jambes, les plus longues au monde, il lui a fallu installer deux lits «King Size» superposés pour pouvoir bien dormir.  Mais pour son transport, c’était une autre paire de manche. «C’était», car désormais le problème ne se posera plus. Et pour cause, Leonid Stadnyk vient de se faire offrir un monospace compact Chevrolet Tacuma, spécialement adapté à son gabarit de colosse. Un beau cadeau accueilli avec joie par le géant, d’autant plus qu’il provient du président ukrainien Viktor Yushchenko, qui lui a remis en main propre les clés du véhicule. C’est aussi M. Yushchenko qui a demandé à ce que ledit monospace soit techniquement modifié pour supporter le physique exceptionnel de cet homme. Différentes modifications ont donc été apportées au véhicule et ce, par les ingénieurs de l’usine ZAZ, le plus gros producteur automobile ukrainien. Les suspensions ont été renforcées, non seulement pour accepter le poids du géant, mais aussi d’éventuels passagers. Idem pour ce qui est du freinage, avec des disques (de frein) surdimensionnés comme ceux d’un Hummer. Au poste de conduite, la jante du volant a été épaissie pour ne pas que Leonid conduise avec deux doigts de chaque main, tandis que les pédaliers ont été élargis et éloignés pour ne pas confondre accélérateur, frein et embrayage. On ignore si l’importateur local de Chevrolet a contribué – d’une façon ou d’une autre – à cette opération, mais le «coup de pub» y est bien pour cette marque affiliée au groupe General Motors.  Les clés de la Chevrolet ont été remises à Leonid le 24 mars dernier par le président ukrainien himself en présence de quelques organes de la presse locale et internationale. Et, savez-vous ce que Leonid a déclaré ce jour-là à un journaliste de la BBC ? «Pour le moment, il me faudra quelqu’un pour me conduire» a-t-il dit. Car, ironie du sort : Leonid n’a pas encore son permis ! Il a d’ailleurs ajouté qu’il allait bientôt le passer. Reste enfin à se demander dans quelle voiture il passera ses cours et ses épreuves de conduite.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *