Un stratège chez Citroën

Un stratège chez Citroën

ALM : Quel bilan commercial, concernant l’année 2004, dressez-vous pour Citroën au Maroc ?
Morad El Hajji : C’est une année de transition où Citroën a livré 5.610 voitures neuves avec environ 10 % de part de marché. Nous n’avons pas lancé de nouveau modèle, à proprement parler, à l’exception de la C5, qui n’à été commercialisée qu’en octobre 2004. Nous avons également souffert du taux de change (euro). Néanmoins, Citroën conserve la quatrième place du marché marocain.
Comment comptez-vous reconquérir vos parts de marchés et votre classement dans les ventes précédents ?
Nous comptons sur plusieurs lancements. D’abord, la nouvelle C5 en année pleine. C’est un modèle qui séduit déjà la clientèle du segment M2 (NDLR : segment des berlines moyennes supérieures).
Ensuite, la C4, qui est un modèle stratégique pour nous et pour lequel nos prévisions de vente sont de 1.000 unités pour 2005. Il y aura aussi le Berlingo, voiture particulière locale en version climatisée, ainsi que le Jumpy en version 7 places et fourgon, dès avril 2005. Le dernier bilan «image de la marque» montre des attentes très fortes de la part de nos clients en terme de proximité. A cet effet, nous adopterons une stratégie qui privilégie le marketing direct par un contact plus rapproché avec nos clients. Nous comptons également devenir plus agressifs sur les marchés «grosses flottes».
Ne pensez-vous pas que l’aspect un peu trop high-tech des deux dernières nouveautés (C5 restylée et C4) pourrait décourager des acheteurs parfois réputés pour leur conservatisme dans ces segments ?
Je pense que les consommateurs, très avertis au demeurant, ont compris aujourd’hui l’apport des nouvelles technologies en termes de sécurité et de confort ( allumage automatique des feux, essuie-glaces automatiques, contrôle de stabilité, régulateur de vitesse, Etc…). D’un autre coté, Citroën à fait beaucoup d’efforts pour une utilisation facile et utile des ces nouveaux équipements. Enfin, ces innovations ont fait leur apparition à grande échelle depuis quelques années, elles sont aujourd’hui maîtrisées, les défauts de jeunesse sont derrière nous.
Comment voyez-vous l’évolution du marché automobile marocain en général et comment appréhendez-vous l’arrivée de la Logan en particulier ? Dans le même ordre d’idées, avez-vous un projet pour rivaliser en volume avec Renault Maroc ?
Les professionnels s’accordent sur une évolution de l’ordre de 5 a 6 %, hors effet Logan en 2005. Le projet Logan sera très bénéfique pour le secteur automobile, tant sur le plan industriel, que commercial. Je pense que Logan impactera de manière significative les ventes de la catégorie des véhicules neufs, dont le prix de vente est inférieur à 100.000 Dhs, ainsi que les véhicules d’occasion. Hormis le C15, les prix de nos véhicules sont supérieurs à 110.000 Dhs. Dès lors, rivaliser avec un véhicule dont les prix sont annoncés autour de 75.000 Dhs me paraît difficile.
Avec les problèmes mécaniques rencontrés par les automobilistes marocains récemment et relatifs à la qualité des carburants, envisagez-vous de revoir de plus près votre service après-vente ?
Nous sommes en train de déployer un vaste plan d’action après-vente qui inclut, entre autres, des mesures relatives à la qualité du carburant au Maroc.
Vous avez raison d’évoquer le sujet, tous les constructeurs sont concernés et les consommateurs sont aujourd’hui conscients que la solution n’est pas entre les mains des constructeurs. Les pouvoirs publics sont interpellés à ce sujet, nous espérons une évolution rapide de la situation.
Après la C4, quelle sera la prochaine nouveauté Citroën à être lancée au Maroc et à quelle échéance approximative ?
Notre prochaine nouveauté sera la luxueuse C6, qui arrivera au Maroc vers le dernier trimestre de l’année en cours. Cette voiture sera la concrétisation du renouveau de la marque par son appartenance au monde des berlines haut de gamme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *