Une étude menée par Ford : La conduite sportive stimule les hormones du bien-être plus que d’autres activités

Une étude menée par Ford  : La conduite sportive stimule les hormones du bien-être plus que d’autres activités

Conduire une voiture sportive fait du bien plus qu’un dîner romantique. C’est ce qui ressort d’une étude menée par Ford.

Pour arriver à ce résultat, Ford a fait appel à des volontaires qui ont, tour à tour, regardé un match de football de leurs équipes préférées, visionné un épisode clé de la série «Game of Thrones», participé à un cours de salsa, fait une session de shopping, ou encore un tour de montagnes russes.

L’objectif était de mesurer les émotions perçues au cours de toutes ces activités et de les comparer avec celles ressenties lors d’un tour de circuit avec un véhicule sportif de la marque Ford.

L’étude a dévoilé qu’à l’exception du tour des montagnes russes, c’est en conduisant une voiture sportive que les participants ont ressenti les pics d’émotion les plus forts.

Pour agrémenter les résultats de cette recherche, Ford a mis au point, avec l’aide de neuroscientifiques et de designers, un véhicule unique appelé «Buzz Car», capable de mesurer ces pics d’émotion (Buzz Moments). Il s’agit d’une Ford Focus RS unique combinant intelligence artificielle et capteurs sensoriels, ainsi que près de 200.000 LED réparties tout autour du véhicule pour illustrer, en temps réel, les émotions du conducteur.

«Pour avoir un frisson rapide, un grand huit peut faire l’affaire mais ce n’est pas ce qu’il y a de plus pratique pour aller au bureau tous les jours», a déclaré Harry Witchel, chef de discipline en physiologie. «Cette étude montre combien une voiture sportive peut apporter bien plus qu’un simple moyen de transport d’un point A à un point B. Cela peut être une partie intégrante de votre dose quotidienne de bien-être», a-t-il rajouté.

Outre la Ford Focus RS, les participants ont pu conduire une Focus ST et une Mustang pour une moyenne de 2,1 «pics d’émotion» mesurés par trajet. En comparaison, 3 pics d’émotion ont été enregistrés lors des tours en montagnes russes, 1,7 lors des sessions de shopping, 1,5 lors du visionnage d’un épisode de Game of Thrones et d’un match football et 0 lors d’un dîner romantique et d’un cours de salsa. Par ailleurs, les chercheurs du centre de recherche et de l’innovation Ford d’Aix-la-Chapelle en Allemagne étudient depuis plusieurs années la manière dont les véhicules pourraient mieux répondre aux attentes et aux émotions des conducteurs.

Dans le cadre du projet ADAS & ME financé par l’Union européenne, les experts de Ford étudient notamment comment les systèmes embarqués pourraient un jour ressentir nos émotions ainsi que les niveaux de stress, de distraction et de fatigue et même prendre le contrôle de la voiture dans certaines situations d’urgence.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *