Une nouvelle vie pour le Grand Vitara

Une nouvelle vie pour le Grand Vitara

Lancée en 1998, la génération sortante du Grand Vitara commençait clairement à accuser le poids des ans. Une donne qui s’est accentuée ces dernières années, avec la multiplicité de nouveaux modèles dans le giron des 4×4 de loisirs. Ce sont d’ailleurs ces derniers qui sont à l’origine de l’explosion de ce marché et du remarquable engouement auprès des acheteurs pour les véhicules hauts sur pattes.
Face à ce constat, un constructeur comme Suzuki –qui, de surcroît se veut spécialiste en matière de véhicules tout-chemin- se devait de réagir. Il a donc revu de fond en comble son principal représentant dans ce segment, le Grand Vitara. Et comme le veut la logique des choses, c’est au Japon que cette nouvelle mouture a cassé son moule et démarré sa carrière commerciale. Bientôt présentée en avant-première européenne au Salon de Francfort (du 15 au 25 septembre), la troisième génération du Grand Vitara meuble déjà les showrooms de Suzuki Maroc.
Une commercialisation qui ne se fait donc pas attendre… comme pour montrer le dynamisme de l’importateur marocain quant à redorer son image de marque. C’est de bonne guerre, d’autant plus que ce nouveau Vitara marque une nouvelle ère esthétique pour la firme au grand «S». Plus grand et plus beau que celui qu’il remplace, le dernier-né de Suzuki adopte un style à la fois sobre et plus osé.
En effet, les lignes tendues et les surfaces épurées se conjuguent harmonieusement à une face avant bourrée de caractères et assez agressive. Les deux nervures du capot se prolongent jusqu’à la calandre, elle-même hypertrophiée par la large prise d’air du bouclier. A l’avant toujours, les anciens projecteurs aux contours disgracieux ont ainsi cédé leur place à des blocs de phares sous glace lisse au design réussi et en tout cas bien dans l’air du temps. Cette même remarque va aussi pour d’autres détails de carrosserie, comme la ceinture de caisse haute, les passages de roues proéminents, ou encore les feux arrière débordant sur les épais montants de custode.
Quasi-droite, la cinquième porte n’est en fait pas un hayon, mais plutôt une portière battante. Un choix que Suzuki trouve peut-être judicieux, mais en tout cas peu pratique lorsqu’on sait que l’ouverture ne se fait pas du côté du trottoir au bord duquel le véhicule serait stationné. Qu’à cela ne tienne, le volume intérieur semble bien plus généreux que par le passé, surtout en longueur habitable.
Et pour cause, le constructeur annonce, parmi les mensurations, une longueur totale qui atteint désormais 4,47 m et un empattement de 2,64 m, soit environ 15 cm par rapport à la précédente génération. En hauteur en revanche, le nouveau Grand Vitara ne dépasse pas les 1,70 m, rendant ainsi 4 cm à son devancier. Ce qui n’est pas plus mal, autant pour l’aspect esthétique du véhicule que pour son comportement aérodynamique. Tant mieux, pourrait-on même dire. Car, par sa nouvelle structure monocoque (et non plus à châssis séparé), le Grand Vitara est plus que jamais taillé pour la route.
Cela, bien que l’on apprend que la garde au sol est de 20 cm et qu’il est doté d’une transmission intégrale permanente, d’une boîte de transfert à quatre modes… et qu’au demeurant, Suzuki a suffisamment d’expérience dans le domaine des 4×4. Pour le moment, et en attendant l’arrivée du Diesel à rampe commune (début 2006), l’offre mécanique disponible auprès de l’importateur marocain se limite à un 2.0 litres essence de 138 ch (et un couple de 183 Nm), accouplé à une boîte mécanique à cinq rapports.
L’indisponibilité du Diesel n’empêchera probablement pas le nouveau Grand Vitara d’atteindre sa cible. Et pour cause, sa présentation intérieure et son niveau d’équipement sensiblement enrichi ne peuvent laisser indifférente la clientèle marocaine. Jugez-en : ABS avec répartiteur de freinage, double airbag, climatisation automatique, chargeur 6 CD commandé au volant, jantes en aluminium et pneus de 17 pouces, ordinateur de bord, système de démarrage sans clé (Keyless Start)… Tout cela, inclu dans la dotation de base, qui s’affiche à 305.000 Dhs TTC. Très compétitif !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *