Utopisme réaliste

Utopisme réaliste

Une automobile produite localement. Tout est là : l’ambition industrielle, l’exigence technologique, la compétitivité… Il est vrai que le Maroc ne maîtrise pas encore la technologie pour fabriquer lui-même sa propre voiture à une échelle industrielle, mais il y travaille ! Il bénéficie tous les jours d’un puissant transfert de connaissances, que ce soit à travers la formation ou via la maîtrise des procédés de fabrication.

Sur le plan national, un véritable écosystème automobile a déjà été mis en place. Il suffit pour le Maroc d’exprimer vraiment une volonté dans ce sens, pour commencer enfin à produire sa propre voiture. Celle-ci sera certainement limitée au départ à un simple produit de niche réservé au seul marché marocain, mais elle représentera une prouesse importante qui fera rayonner notre pays à l’extérieur.

En attendant que ce rêve devienne un jour réalité, le secteur automobile contribue déjà à réduire le déficit extérieur national. Dans un monde anémié par les crises, la production automobile, centrée à Tanger, parvient à faire repartir les exportations marocaines. Qui aurait cru, il y a encore 7 ou 8 ans, qu’en 2015 l’automobile deviendrait le premier secteur exportateur devant le phosphate ? En tout cas au Maroc, ce secteur de l’économie a su prouver qu’il était tout sauf un canard boiteux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *