Véhicules d’occasion: Le Club Argus boucle sa seconde réunion annuelle

Véhicules d’occasion: Le Club Argus boucle sa seconde réunion annuelle

Mercredi dernier à Casablanca, le Club Argus Maroc a remis sur le tapis, et pour la seconde fois consécutive de l’année, de bien intéressants débats autour de thématiques clés se rapportant au marché de l’occasion.

Pour rappel, le Club Argus Maroc réunit quatre fois par an les professionnels et les experts du secteur automobile autour de sujets concernant le marché de l’occasion : sources d’approvisionnement VO, crédit occasion, valeurs vénales des véhicules, e-commerce, pricing, etc. Le Club Argus a entamé sa deuxième rencontre qui a réuni cette fois pas moins d’une cinquantaine de personnes issues de différentes activités du secteur de l’automobile. Il s’agit en l’occurrence des importateurs, des assureurs, des loueurs, des sociétés de LLD, des garagistes, mais également de journalistes spécialisés.
L’événement a été co-organisé avec notre confrère Autonews et animé par le journaliste Charaf Jaidani.

Une réunion, deux thématiques…

L’événement s’est articulé autour de deux thèmes : les opportunités et les risques que présente le VO, l’Auto Expo 2016 et la reprise. Plusieurs participants ont enrichi le débat par des interventions pertinentes. Ils ont confirmé à l’unanimité que le VO présentait des opportunités confirmées et qu’il demeurait incontestablement d’un grand soutien pour le véhicule neuf. Pour le cas du Maroc, le VO présente de conséquentes opportunités d’affaires compte tenu de son volume qui atteint quelque 350.000 unités par an et le niveau d’équipement national en motorisation nettement faible par rapport à la moyenne régionale. La reprise d’un VO permet donc incontestablement de générer de la valeur ajoutée à l’importateur. Les professionnels doivent ainsi mettre en avant les garanties qu’ils offrent aux particuliers telles que la sécurité de la transaction, la rapidité (moins de 2 heures), et la protection du vol (ex: rencontrer des voleurs déguisés en faux acheteurs). Selon l’étude menée par l’Institut Averty, 38% des personnes sondées cherchent auprès de la vente à un professionnel la rapidité de l’achat et 42% sont intéressées par la possibilité de reprendre un véhicule neuf. L’image des professionnels est de plus en plus forte chez le consommateur marocain car il a confiance et le fait qu’il peut avoir recours à un crédit VO à un taux intéressant n’est pas anodin.

Un guichet unique ? Pourquoi pas ?

Le volet réglementaire et administratif est toujours posé avec acuité car il présente un frein au développement de l’activité. Les participants aux débats du Club Argus invitent en chœur les responsables à faciliter la procédure via la création d’un guichet unique. Mais l’activité VO comporte des risques que les professionnels doivent prendre en considération.
Lors de la reprise, il est recommandé de faire une expertise technique pour s’enquérir de l’état du véhicule et de négocier le prix qui permet de dégager une marge. La gestion du stock du VO et son écoulement sur le marché est à son tour une opération délicate qu’il faudrait gérer minutieusement.

Lors de la table ronde, l’équipe Argus en a profité pour présenter les éloquentes moyennes du VO en France : 140.000 DH est le prix moyen, 3 ans et demi est l’âge des rotations de véhicules, 55.000 km en moyenne au compteur, 45 véhicules en stock, 6.000 DH de FRE (Frais remise en état) et que 5% de transactions à perte. Un autre point fort de l’événement était la présentation d’une étude Benchmark sur le marché algérien par Mourad Saadi, Rédacteur en chef du mensuel Automobile, qui devrait connaître un grand bouleversement du fait de l’instauration d’un quota de 150.000 au lieu d’une moyenne de 450.000 actuellement. Notons que le prochain Club Argus Maroc aura lieu durant le Salon de l’occasion organisé par Actif Events. Il se déroulera sur plusieurs jours.

Club-Argus

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *