Vente de voitures : L’effet «Auto-Expo»

Vente de voitures : L’effet «Auto-Expo»

A la lecture des dernières statistiques disponibles auprès de l’Aivam et relatives aux ventes de voitures neuves à fin mai dernier, il apparaît clairement que le marché automobile marocain a, vraisemblablement, connu une jolie embellie durant ces dernières semaines. Merci qui? L’Auto-Expo bien évidemment.
En effet, le Salon automobile casablancais a non seulement battu son record de fréquentation avec quelque 127.000 visiteurs, mais il a aussi et surtout enregistré un nombre important de ventes. On apprend même, de source proche de ladite Association, que quelque 4.500 bons de commande auraient été signés durant la seule période du Salon, soit entre le 12 et le 21 mai dernier.
Ceci étant, il faudrait faire une distinction entre les bons de commande enregistrés d’une part et les livraisons effectives aux clients, d’autre part, car seules ces dernières sont comptabilisées dans les statistiques de chaque mois. Et celui de mai 2006 a, en tout évidence, connu un «effet Auto-Expo». Ainsi, 7.781 véhicules particuliers (voitures de tourisme et 4×4) importés et montés ont été vendus, soit une évolution globale de l’ordre de 37,10% par rapport à la même période en 2005. Il est clair que la plus forte évolution du marché automobile marocain est toujours du côté des véhicules montés localement (CKD), avec une évolution 2005/2006 de 133,38% (!).
A n’en pas douter, ce segment reste porté par les fortes ventes de la Logan qui se sont chiffrés à 1058 unités en mai. Mais il n’en demeure pas moins que pour la première fois de l’année, le marché des voitures neuves importées (CBU) a connu un léger sursaut. En effet, jusqu’ici «stagnantes», les ventes du CBU ont enfin enregistré une petite envolée avec une hausse de près de 9% (8,83% précisément) après un volume de 5.211 unités vendues en mai.
Toujours en tête des ventes de véhicules neufs (CBU + CKD), Renault totalise un cumul global de 4.973 véhicules (hors Logan), dont 1.831 voitures importées et 417 d’entre-elles ayant été livrées en mai. Mais dans cette dernière classification (VP-CBU), la meilleure performance est à mettre à l’actif de Toyota du Maroc (TDM), qui a livré 671 VP à de nouveaux clients. TDM, qui a vu l’arrivée de deux nouveautés dans sa gamme (Yaris II et nouveau Rav4) à l’occasion du Salon, reste toujours soutenu par les ventes de la Corolla tricorps (plus de 200 unités en mai), mais il a également fait un bon volume avec déclinaison Verso du modèle précité, qui a séduit plus d’une centaine de nouveaux acheteurs en mai. Mais surtout, en vendant 671 véhicules en mai, TDM revient très haut dans le classement CBU avec un cumul de 2.474 VP vendues, soit à 5 unités du leader dans ce segment, Peugeot.
L’importateur de la marque au lion, lui, a écoulé 587 unités, soit l’un des plus gros volumes de VP importées durant le mois de mai. Peugeot, qui a pu notamment compter sur la disponibilité d’un premier stock de 207, est suivi par Renault, qui lui, n’a pas pu faire autant avec la nouvelle Clio. Celle-ci ne sera vraisemblablement disponible qu’à partir du mois prochain.
Autre performance remarquée, celle de Kia, dont les livraisons ont pour la première fois cette année dépasser le cap des 400 unités (408 précisément). L’importateur marocain a tout simplement fait un tabac avec deux de ses stars : la Picanto (plus de 200 unités) et le 4×4 Sorento (102 unités). Mais la marque Kia reste devancée par Volkswagen, qui totalise près de 1.700 ventes sur l’année 2006, dont 389 réalisées durant le seul mois de mai. L’autre label coréen qui a su briller en mai c’est Hyundai, avec 379 véhicules livrés et un cumul de 1399 sur l’année en cours.
On signalera au passage la bonne introduction du nouveau 4×4 Santa Fe qui, pour le premier mois de sa carrière commerciale, a séduit une bonne cinquantaine de nouveaux acheteurs. De son côté, Citroën Maroc se maintient en haut de l’affiche, avec un cumul de ventes CBU avoisinant les 1.200 unités en 2006, dont 341 écoulées en mai dernier. Une jolie performance durant l’Auto-Expo, malgré l’absence de nouveautés, puisque la C6 n’était exposée sur le stand qu’à titre «exhibitionniste».
Enfin, derrière, viennent les marques Fiat, Honda et Ford, qui ont à leur tour su profité du Salon pour faire de bonnes affaires.
Que faut-il déduire de tout cela ? D’abord que beaucoup de Marocains attendaient le Salon pour passer commande de leur nouvelle quatre-roues. Un attentisme habituel, désormais entraîné par cette biennale de l’automobile et qui colle avec le commentaire que fait Mohamed Larhouati, le président de l’Aivam. Celui-ci a déjà déclaré plus d’une fois à l’égard de la principale exhibition automobile marocaine : «l’Auto-Expo n’est pas un Salon qui crée de la vente, mais qui la déplace».
Ensuite, il est intéressant de voir la performance de certaines marques habituées à faire des volumes mensuels plutôt modestes. On apprendra à titre d’exemple, que l’importateur de Seat a clôturé le mois de mai sur un chiffre joliment rond : 100 unités. C’est le double de ce qui en avait été vendu un mois auparavant. Explication : non pas que cette marque souffre d’un déficit d’image au Maroc, ou que ses modèles soient peu convaincants. C’est même le contraire.
En fait, la clientèle marocaine est souvent peu amenée à fréquenter ces showrooms et découvrir de plus près ses voitures. Et c’est justement ce qui s’est produit durant le Salon. On pourrait en dire autant du côté du haut de gamme, pour un label prestigieux comme Volvo, dont les ventes (record) en mai auraient apparemment dépassé la trentaine d’unités. Plus que jamais, les responsables de ces deux marques au Maroc devraient revoir de plus près leur stratégie marketing et leur politique de communication. Ils ont tout à gagner…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *