Ventes automobiles: L’utilitaire sauve la mise en octobre

Ventes automobiles: L’utilitaire sauve la mise en octobre

Ainsi en variation annuelle et comparativement à octobre 2013, les nouvelles immatriculations de VUL ont augmenté de 8,44%, tandis que ceux des VP reculent de 5,8%. Si octobre n’a pas été le mois de la reprise pour les ventes de véhicules particuliers (VP), cela n’a pas été le cas pour les ventes de véhicules utilitaires légers (VUL) qui, elles, affichent, contre vents et marées, un indécent embonpoint.

Les derniers chiffres de l’Association des importateurs et vendeurs automobiles marocains (Aivam) pour le mois d’octobre attestent de cette tendance. Ainsi en variation annuelle et comparativement à octobre 2013, les nouvelles immatriculations de VUL ont augmenté de 8,44%, tandis que ceux des VP reculent de 5,8%. A fin octobre donc, ce sont 7.814 unités qui ont trouvé preneur pour les VP, contre 8.295 écoulées à la même période une année auparavant. Pour les VUL, la tendance s’inverse avec 1.041 véhicules vendus, contre seulement 960 une année auparavant.
 
Période peu propice pour le VP mais pas pour le VUL…

Selon les concessionnaires et les professionnels, cet amenuisement des ventes VP s’explique par cette période de l’année peu propice pour que les ménages pensent à s’équiper d’une nouvelle voiture. «Cette année, octobre a été un mois plutôt difficile pour le portefeuille des particuliers : déjà c’est la période de retour de vacances et de la rentrée scolaire, ce qui fait que le budget se retrouve déjà très serré pour la majorité.

Mais en plus, cette année l’Aïd El Kebir est venu rajouter son grain de sel ! Ce qui peut expliquer pourquoi l’achat d’un nouveau véhicule n’a pas été une priorité pour les Marocains durant ce mois », explique-t-on auprès d’un revendeur. Les véhicules utilitaires légers, en grande partie achetés par des professionnels et des entreprises, ne souffrent guère de cette conjoncture. Au contraire, octobre marque le début de la saison agricole, mais aussi la reprise de l’activité industrielle, ce qui explique la bonne santé de ce segment pendant ce mois.
 

Le premium s’en tire plutôt bien…

Comme à l’accoutumée sur le marché des VP, et malgré la déroute générale sur ce segment, Dacia tire son épingle du jeu, raflant la première place au podium des meilleures ventes. La marque s’en tire avec 2.504 unités commercialisées et accapare ainsi une confortable part de marché de 28,3%.

Sur le tableau des meilleures performances en termes de variation annuelle et malgré un volume des ventes peu consistant,  Mitusbishi a fait fort en augmentant ses ventes de 260%! Jeep arrive en seconde place avec des ventes en amélioration de 85%, à l’heure où Mini termine sur des performances de 26,05, 14,07 et 40%.  

Le premium a également terminé sur une bonne note : Audi, BMW et Mini s’en sortent haut la main avec des performances respectives de 40%. Sur le segment des utilitaires légers, c’est Nissan qui s’adjuge la meilleure place au niveau de l’amélioration de ses ventes en variation annuelle (+200%), suivi de Mercedes (+111%).

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *