Ventes de voitures : Le cru de novembre

Ventes de voitures : Le cru de novembre

Ce chiffre est déjà un record en soi : 91.824. Tel est en unités, le nombre exact de véhicules – toutes catégories confondues – vendus à fin novembre 2007, ce qui correspond à une croissance globale de 21,47%. Dans ce volume, communiqué par l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM) – qui recense toutes les statistiques du marché automobile marocain – il faut inclure les voitures particulières (VP) et les véhicules utilitaires légers (VUL), les importés (CBU) comme ceux montés localement (CKD).
Bien évidemment, ce sont les ventes de voitures de tourisme neuves qui enregistrent la plus forte croissance. Et celle-ci a été, non pas maintenue, mais accrue à quelque 31,5% à fin novembre. A la bonne heure ! Comme diraient si bien les hauts responsables des différents groupes importateurs d’automobile au Maroc. A commencer par ceux de Kia Motors Maroc (KMM), dont la jubilation tient au moins à deux raisons. D’abord, parce que KMM continue à dominer le marché des VP importées avec un volume annuel cumulé de 7.236 véhicules. Ensuite, parce qu’il ne devrait pas perdre son statut de leader, puisqu’il devance son premier challenger (Peugeot) de presque 800 unités. A côté de cela, on notera que le représentant marocain du constructeur coréen a signé la meilleure performance commerciale du mois de novembre, avec pas moins de 756 véhicules vendus. Les raisons du succès de Kia au Maroc sont désormais bien connues : une gamme de véhicules complète, structurée et bien positionnée en terme de prix. Une gamme coiffée par le porte-drapeau Sorento, mais menée à plein gaz par la petite Picanto. Mais il n’y a pas que cela. L’annonce, au début du mois dernier, d’une nouvelle politique de garantie, étendue sur 5 ans, a probablement fait ses effets, dont une affluence aux différents showrooms de KMM.
De son côté, Renault Maroc, dont les ventes du Kangoo CKD (et de la Dacia Logan) lui permettent d’être le premier opérateur automobile du Royaume, n’a pu reprendre le dessus sur Peugeot dans le classement «VP CBU». Avec 6.004 véhicules vendus en 2007 dont 451 en novembre, la filiale du groupe au losange fait un peu moins bien que l’importateur de la marque au lion. Ce dernier a en effet totalisé 6.473 livraisons en 2007, après en avoir réalisé 749 le mois dernier. En fait, entre Peugeot et Renault, c’est au niveau des berlines familiales qu’il y a un fossé. Et si la 407 conserve son statut de leader de ce segment, la Laguna, elle, attend avec impatience sa remplaçante, prévue pour fin février 2008.
Avec 5.728 VP livrées en 2007, dont 348 en novembre (soit sa plus piètre performance de l’année), Toyota du Maroc (TDM) campe à la quatrième place de ce classement. L’importateur marocain de Toyota maintient pourtant une bonne part de marché, avec 10,36% sur les ventes totales de VP (CBU). En fait TDM passe par une phase de transition, puisque sa nouvelle berline Corolla, baptisée Millenium, vient tout juste d’être commercialisée sur le marché. Par ailleurs, il est à noter que TDM continue à concentrer ses efforts sur la gamme Daihatsu (l’autre marque du groupe), mais non sans les voir récompensés. En effet, les ventes de ce label ont atteint 135 unités le mois dernier et plus de 750 sur les 11 mois de l’année en cours, avec à la clé une progression d’environ 38%. Des ventes dopées par la Sirion, une citadine reconfigurée de façon plus attractive et repositionnée plus agressivement en terme de prix.
La cinquième marque du classement VP CBU, n’est ni française ni allemande. Elle est coréenne, puisqu’il s’agit de Hyundai qui poursuit sa croissance et son offensive «produit» sur le marché. Ses ventes ont grimpé de 32% en 2007 à 4.153 VP livrées, dont 464 durant le seul mois de novembre. Son importateur, Global Engines, capitalise désormais sur deux de ses dernières nouveautés (l’Accent et l’Elantra), tout en continuant de profiter de ses deux SUV, le Tucson et le Santa Fe. Juste derrière arrive Citroën, avec 3.023 ventes de VP importés en 2007 (+14,46%), dont 370 en novembre, au demeurant l’un de ses meilleurs mois de l’année. Citroën Maroc, dont l’unique nouveauté en 2007 aura été la double offre du monospace C4 Picasso ; la grande C6 ayant fait une timide entrée sur le marché. Chez Fiat Auto Maroc, c’est la Grande Punto qui tient toujours la dragée haute. Vraisemblablement, c’est elle qui permet à la filiale du groupe turinois de conserver une part de marché honorable (5,35%) à 2.956 unités livrées en 2007, dont 257 le mois dernier.
L’une des plus belles percées commerciales de l’année est à mettre à l’actif de Scama, l’importateur de Ford. Ce dernier a vu ses ventes progresser de 43% en 2007, à 2.469 unités (dont 238 en novembre) et ce, grâce notamment au succès de la Focus.
Pour le reste, des marques comme Skoda (+840%), Suzuki (+80,3%) ou encore Chevrolet (+78,5%) enregistrent d’importantes croissances sur le marché, récoltant les fruits de tout un travail, qu’il s’agisse d’image, d’offensive «produit» ou de «politique réseau».
De son côté, le marché des véhicules montés localement fait preuve d’une timide évolution (+2,8%). Les ventes de la Logan se stabilisent (1.286 unités en novembre), alors que celles du Kangoo CKD enregistrent une nette évolution (+16,88%), atteignant 8.330 exemplaires en 2007, dont 932 durant le seul mois dernier. Quant aux véhicules utilitaires légers, leurs ventes ne font que donner un coup de pouce au marché automobile. Un marché qui se rapproche plus que jamais du cap tant souhaité des 100.000 ventes annuelles. Et à moins de 10.000 unités de cet objectif, il est déjà possible de croire et dire que l’année 2007 aura finalement tenu ses promesses.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *