Ventes de voitures neuves : À fond la reprise

La reprise se confirme ! Après avoir évolué à moins de 10% au terme du premier trimestre 2011, les ventes de véhicules neufs de tourisme ou voitures particulières (VP) ont enregistré une hausse avoisinant les 13,5% à fin avril. C’est ce qui ressort des statistiques recueillies et communiquées par l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (Aivam) et relatives au mois d’avril. Selon ces chiffres, il s’est vendu précisément 8.757 VP neuves (importées et montées localement) durant le mois dernier, portant le cumul général annuel à 31.887 véhicules (hors utilitaires). Occupant toujours la première place du tableau, Dacia a profité du mois dernier pour accroître de près d’un point sa pénétration du marché national (de 22 à 22,98%). La marque roumaine affiliée au groupe Renault profite toujours de l’engouement que connaît son modèle phare du moment, le Duster (437 ventes en avril), même si le duo Logan-Sandero réalise toujours le gros des ventes (près de 1.800 en avril).
Malgré des ventes en demi-teinte, notamment pour ce qui est de ses modèles importés (397 unités en avril), Renault conserve sa deuxième place au classement, mais affiche toujours une évolution négative en glissement annuel. L’essentiel des ventes est réalisé par des modèles comme le Kangoo, la Clio, la Symbol, ainsi que les Mégane berline et coupé, alors que la Latitude est loin de bousculer (et faire signer) des acheteurs dans les showrooms, soit une petite trentaine en avril et moins de 100 depuis le début de l’année. Tout l’inverse de la nouvelle grande berline de Peugeot, la 508. Celle-ci s’est déjà «déstockée» de chez Sopriam à une bonne soixantaine d’exemplaires en tout juste deux mois ! Du reste, l’importateur de la marque au lion a réalisé un bon mois (874 VP vendues), ce qui lui permet de cumuler près de 3.100 VP vendues en 2011 et surtout d’accroître sa part de marché à 9,71%. En quatrième position et avec 1912 VP vendues en 2011 (dont 575 en avril), Ford continue sur sa belle percée commerciale qui mérite à juste titre d’être qualifiée d’historique. Et pour cause, l’importateur de la marque à l’Ovale Bleue (Scama) a réussi, pour la première fois depuis très longtemps, à s’accaparer de 6% du marché de la voiture particulière au Maroc. Merci à l’incontestable best-seller nommé Fiesta, mais aussi à la Focus qui n’est visiblement pas à bout de souffle, puisqu’il s’en est vendu plus de 200 unités en avril. Prodigieux pour un modèle qui sera bientôt remplacé. Principal fait marquant au milieu du Top-10, la montée en puissance de Volkswagen au détriment de Hyundai. La marque allemande affiche toujours des ventes en haut-de-forme, soit 567 unités en avril et 1.850 depuis le premier janvier dernier, avec à la clé une bonne croissance (+6,87%). Sa recette est toujours la même : tirer profit d’une gamme totalement équilibrée, de plus en plus diversifiée et sans cesse renouvelée. En sixième position, c’est Citroën qui pointe le bout de ses chevrons, tirant profit de la légère «dégringolade» de Hyundai. Sur les 447 VP vendues en avril, le Berlingo fait office de locomotive des ventes (plus de 250 unités) permettant ainsi à l’importateur de la marque aux chevrons de réaliser une belle croissance en glissement annuel (+9,5%). Pour autant, l’importateur du premier constructeur coréen cumule déjà près de 1700 VP vendues en 2011, dont près de 400 en avril et parvient à préserver une part de marché supérieur à 5%. Derrière la marque importée par Global Engines, c’est un challenger coréen que l’on retrouve : Kia Motors Maroc. Là encore, les ventes cumulées ne son pas négligeables (1603 unités) et la part de marché respectable (5%).
C’est bien mieux que les deux marques qui ferment le Top-10 à savoir, Toyota et Fiat. Cela, même si les ventes du japonais sont nettement meilleures en ce premier quart de 2011 (environ 1.200 VP), avec une hausse annuelle avoisinant les 30%. Moins prolifiques, les ventes cumulées de la marque italienne approchent les 1.000 VP à fin avril, ce qui correspond à une croissance annuelle à deux chiffres (près de 19%). Enfin, l’ensemble des marques restantes se partagent moins de 16,5% du marché avec un peu plus de 5.000 véhicules sur les 31.887 ventes cumulées en 2011. Et il apparaît à travers les chiffres plus que dans les carrefours, que certains labels comme BMW, Suzuki, Chevrolet ou encore, Alfa Romeo «se battent» pour faire évoluer leur part de marché, tandis que d’autres tel que Byd se confinent à de la figuration.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *